• La femme de trop...

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Ghislaine

    Un texte avec neuf mots en imposé

    « Voir, grave, bien, parfois, mieux

    Tandis, art, soir, moment »

    Ou avec 5 mots en « ique »

     

     

    La femme de trop...

     

     

    Ah ne rien y voir de bien grave

    Tandis que l'autre s'apprête au meurtre, parfait, tout un art... !!

     

    Et un soir, disparaître, si mystérieusement...

     

    On lui avait ouvert les yeux, au mieux, mais... 

    Parfois elle semblait y prêter attention

    Puis elle haussait les épaules, incrédule...

     

    L'épouse de trop,

    La maîtresse pressée de posséder l'homme pour deux...

     

    Un fait divers un jour, dans une gazette...

    Histoire tragique mais hélas classique

    Qu'on commente sur la place du marché

    Un p'tit moment et puis, la vie continue

    Avec ses braves gens et ses maléfiques, ses toxiques...

     

    Le cinéma n'a rien inventé

    Il s'en inspire, boulimique... 

     

     

    jill bill sarcastic

     

     

    La femme de trop...
    YouTube

     (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

    Dilemme...

     

     

    Sur votre poteau...

    Vers là,

    Par ici,

    Ailleurs

    Choix de destinations...

    Mais, mais où est-ce

    Là, ici, ailleurs... !?

     

    C'est là, ici, ailleurs

    A vous d'voir... !!

    On offre même une ristourne

    Si vous choisissez de séjourner ici...

     

    Ici, c'est campagne et compagnie !

    Le bled dans les champs...

    Suis plus tentée par vers là

    Une ville plus distrayante, je l'espère !

    Quant à ailleurs, c'est aussi un point d'interrogation... ?

     

    C'est tout l'charme de ce panneau m'dame

    La surprise du lieu... !

     

    Vers là, par ici ou ailleurs

    Nouveau concept qui surprend le touriste...

     

    En effet, sans aucun doute, je suis perdue !!!!

     

     

    jill bill arf

     

    Dilemme... 

    Image Mil et Une

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Mil et Une

    Illustration en imposé, mot, facultatif

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    21 commentaires
  •  La source thérianthrope...

     La source thérianthrope...

     

     

    Une source, au goutte à goutte, un chapelet de rosée,

    Chichement partagé,

    Grosse égoïste cette dame grenouille

    Du genre

    « J'ai du bon tabac dans ma tabatière

    J'ai du bon tabac... tu n'en auras pas, passant »

     

    Moi j'en envie de lui dire, façon Chaperon Rouge,

    Comme vous avez de grandes cuisses...

    Comme vous de grands bras...

    Comme vous avez de grands yeux...

    Comme vous avez grande soif...

    Et vous me faites penser à Jeanneke Pis, accroupie...

     

    Qui voudra vous embrasser

    Pour vous changer en princesse charmante, Reinette... !?

     

    Quarantenaire, ô ne faites pas cette tête-là,

    Un jour, qui sait...

    A moins qu'en versant une potion de sorcière dans votre sébile...

    Faut-il encore en connaître une, de sorcière !

     

    En attendant vous resterez, sans miracle,

    Cette espèce de bénitier des rues...

    Votre eau qui se raconte de bouche à oreille

    Bénéfique

    Comme pour ces vieilles ouailles qui se signent avec,

    Loin du regard du curé... !!

     

     

    jill bill wink2

     

    La source thérianthrope...
     Photo Brigitte, sculpteur Gérard Ramon

     

    Pour le café/thé de juillet 2020

    Chez Brigitte, écureuilbleu

    Le thème du défi était, que vous inspire cette source...

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    40 commentaires
  • Lettres pour un mot mystère n°33

    Chez Lilousoleil 

    Règlement à voir chez elle ICI

     

    AAEOBCLLRR = Barcarolle

    (Pièce vocale ou instrumentale évoquant le balancement d’une barque, très en vogue à l’époque romantique.)

     

     

     

    Sottise à Venise...

     

     

    "Gondolier, t'en souviens-tu
    Les pieds nus, sur ta gondole?
    Tu chantais la barcarolle
    Tu chantais pour lui et moi

    Lui et moi, tu te rappelles?
    Lui et moi, c'était écrit
    Pour la vie, la vie si belle
    Gondolier quand tu chantais

    Io ti amo con tutt il cuor
    Solo ate adorero
    E sappendo che tu mi ami
    Ti amero, mol ti di piu

    Cet air là était le nôtre
    Gondolier, si tu le vois
    Dans les bras, les bras d'une autre
    Gondolier ne chante pas...

    La, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la
    La, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la
    La, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la, la..."

     

     

    Il se collera à elle j'imagine comme il se colla à moi

    Sur la gondole qui nous berça à Venise,

    Il aurait hypnotisé un cobra

    Avec son regard envoûtant,

    Là, me délaisse avec un poisson dans le bocal,

    Albacore son prénom !? sarcastic

     

    Fille-mère

    Que vais-je raconter à la mienne

    Qui avait vu juste,

    Juste une histoire de fesses...

     

    « Carole barre-toi !! »

     

    Ah pauvre de moi, j'aurais dû y aller tel un crabe,

    Par quatre chemins !!

     

    Un arbre pour me cacher

    Quand j'aurai la balle, l'alloc voyante...

     

    Epouse donc avant le local un peu simplet dira père...

    Il fait dans l'pigeon sur la Place à Soupir

    Un bon p'tit commerce de bouche, à oreille...

    Un pigeon, facile pour toi, 

     Côté  étiquette certes pas très raffiné l'Abel

         Mais voilà ta barque Carole toute trouvée !   

     

     

     Ô merci pour la migraine Lilousoleil...sarcastic

     

     

    jill bill wink2

     

    Un p'tit défi qui fermera juillet ici, déjà...
    En août, je verrai si un peu plus, si... !! Bises JB

     

     

    Sottise à Venise...

    freepik

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    62 commentaires
  • Fantôme mécontent...

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Ghislaine

    Ecrire un texte avec huit mots en imposé

    « Allée, parc, château, craquement, peur,

    étreinte, grince, mentir »

    Ou un texte sur le thème : « Rétro » 





    Fantôme mécontent...



    Château rétro en ruines, parc abandonné aux ronces

    Y vit une âme défunte

    Qu'on nomme fantôme, esprit en errance

    Attaché à ses pierres comme l'étreinte du lierre

    Tant qu'un chasseur ne l'en délogera...

    « Agence Ghostbusters” !

     

    Une allée peu engageante

    Bordée d'arbres tentaculaires

    Une grille rouillée qui couine, grince,

    Du craquement dans les sombres couloirs

    Ce serait mentir de dire ô même pas peur... !

     

    La propriétaire Ghislaine de Mérinos se noya en son étang

    Qu'on dit... un soir sans lune, sans témoin...

    Depuis elle hanterait ces murs

    En drap laiteux et chandelier d'argent...

     

    Accident, ou crime,

    L'héritier un neveu véreux veut vendre...

    Mais le spectre donne de la chaîne à retordre !!

     

    Avec Ghislaine de Mérinos, il l'aura dans l'os... pardi !

     

    « Allez au diable, allez, adieu !

    Moi de mon « vivant » pas de parc d'attractions ici

    Et son train fantôme... !! »

     

     

     

    jill bill winktongue

     

     

    Fantôme mécontent...

       Gentside Guichaoua Virginie

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    75 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires