•  Le pense-bête...

    Pour la communauté les Croqueurs de Mots

    Les Cabardouche à la barre n°199

     

    Thème du lundi/défi :

    "Vous avez trouvé une liste de courses qui traînait

    dans un chariot, faites parler cette personne qui a pu écrire cette liste..."

     

     

    Le pense-bête...

     

    Tête de linotte

    Se doit de prendre des notes

    Et si pas de jambe en plus

    Elle se passera de laitue...

     

    Ah la corvée du caddie

    Quand revient le lundi

    Que faire à becqueter, pas facile

    Pour sa tribu, difficile... !

     

    L'un voeu ceci

    L'autre voeu cela,

    L'un pas ceci

    L'autre pas cela...

    Qui a dit que mère au foyer

    C'est pas un vrai métier...

    Qu'il me le dise en face, s'il ose

    Moi je l'envoie sur les roses ! bad

     

    Alors en gros... du « pain »

    Penser baguette !!

    1 poulet, moyen, industriel c'est toujours le cas !

    Sardines, en boîte et à la tomate SVP !

    2 laits, en deumi, poil au pis...

    4 courgettes et... 1 poivron

    Vert ou... allez rouge !

    1 pot de crème, moyen, nan, là un bon gros !

    Euh... ah oui des oeufs, une grosse douzaine...

    Crème de marron, 1 gros pot, sans hésiter mon pote !

    Du papier Q... non, alu, oui ! ^^

    A pleurer 3, aïe 1, échalote... 0 !

    Rajouter Félix parmi nous, qui à rien d'autre ne plie

    J'ai beau le haranguer, croquette au saumon !

     

    Pour le reste, on verra sur place, les promotions...

    Aaah oui du beurre, salé, bon...

    Poil à l'addition !

     

     

    jill bill wink2

     

     

    Le pense-bête...

     

    Yahoo!

    40 commentaires
  • Si j'osais avec Josée !

    Le petit jeu de lettres du dimanche chez Marianne

    Règlement à voir chez elle ICI

     

    AAAEEIIUUBDLQRRT = Triquebalarideau

     

     

     Si j'osais avec Josée !

     

     

    Triquebalarideau

    Tu vois l'tableau !!!

    Non, ah comment te traduire... !?

    Adapte de la bricole «utile» dès que en balade

    Il lui faut son triquemachinchose

    (Comme ma belle-mère Marie-Âne glasses)

    Léchant toutes les vitrines pour se faire !

    Hier... du briquet jetable...

    Accumulatrice née, elle s'y brûle,

    Tu parles d'une maladie, d'une manie

    Dont elle ne fait son deuil

    A lui donner la trique derrière le rideau

    Si j'osais, à ma Josée, ma terrible moitié !

    Fichu colis de colifichets

    Commandé aussi sur le net...

    Soupir, bonjour l'invasion sous mon toit

    Un jour et ça ne tardera plus,

    J'abdiquerai, tchao ou

    Je vais me changer en tueur, liquidateur, et me tirer !

    J'ai un bel alibi le "marabout" yes

    Hop expédiée à la rubrique nécrologie, du balai,

    Adieu Berthe et moi heureux au logis !

    Ah si elle pouvait tomber malade

    Il me tarde qu'elle soit alitée

    Ne fut-ce qu'une semaine, une laide grippe, idéale

    Un peu de quiétude, juste auprès de mon arbre...

    Trop beau pour être vrai me rit Georges au nez

    Bradeur de triquebalarideau aux puces ! 

     

     

    Moi, râleur, belle-maman, MOA... !?

    Ben oui comme beau-papa !

     

     

     

    jill bill intello

     

    Eh si, elle collectionne aussi les cochons, elle a tous les vices... cry

     

    Yahoo!

    52 commentaires
  •  Pauvre Jo...

     

    Pris au piège

    Sur la toile...

     

    Harcelé par un corbeau

    Pseudo « Araignée »

    Il s'amusait de Jo

    Avec sa langue de vipère

    Le torturant sur le net.


    Pris au piège

    Sur la toile...

     

    Harcelé avec du faux

    S'en délectait l'Araignée

    Pauvre Jo

    En proie à ce mortifère

    Et ses coups de baïonnette.

     

    Pris au piège

    Sur la toile...

     

    Pantin de carton

    Poupée vaudou,

    Pauvre Jo

    L'objet, le jouet

    De l'Araignée humaine.

     

    Pris au piège

    Sur la toile...

     

    A hurler tel un démon

    A en devenir fou

    Pauvre Jo

    Un soir, enjambant un parapet,

    Se noya dans la Seine...

     

     

    jill bill sarcastic

     

    pauvre Jo...
     Jono Dry

    Pour un jeu/défi chez Mil et Une

    Illustration en imposé, mot, facultatif.

     

    Yahoo!

    59 commentaires
  • Les amoureux du dimanche...

     

    Les amoureux du dimanche...

     

     

    Alphonse aimait emmener la Martine au lac, la petite évasion dominicale sans même louer une barque. Près de ses flots, sur le rivage sa chérie et lui, le temps suspendait son vol et sous la brise parfumée, ils déjeunaient en paix, de peu cher. Parfois il se prenait à tailler un roseau en flûte pendant qu'à la coupe elle sirotait son vin de coteau, le regard bleu dans le vague.

    Alphonse aimait la Martine, la Martine aimait le lac où ils coulaient quelques douces heures, entre le printemps et l'automne, lui laissant tomber des mots de Lamartine.

    Ô temps, ô lac...

    Les plus beaux de nos jours...

    Oublieux du reste

    Quand le métier d'artiste rame

    Et que vogue la galère...

    Alphonse, comédien, avec et sans cachet, à vivre alors au crochet.

    La Martine, pharmacienne, dedans à plein temps.

    Entre chien et loup ils pliaient bagages pour reprendre le cours de leur vie.

    Un au revoir, un moment à se retenir, puis des silhouettes qui s'effacent, sans trace, chacune de leur côté.

     

    Père ne voulant pas d'un Alphonse pour sa Martine, mère non plus !

    A un saltimbanque, nuage au tableau, on préfère un banquier.

    En attendant, ils fermaient les yeux en lui ouvrant la porte le dimanche soir...

     

     

    jill bill sarcastic

     

    Les amoureux du dimanche...
    Photo de Marine D

     

     Pour l'Herbier de Poésie

    Piloté par Adamante

    Sur une illustration de Marine D

    Yahoo!

    61 commentaires
  • Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le chant...

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le chant...

     Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le chant...

    Or jaune des cages

    don exploité par l'homme

    Canari chanteur

     

     

    Chant de l'esclave

    monte du champ de coton

    Noir contre blanc

     

    Réveil champêtre

    le coq donne de la voix

    Son cocorico

     

    Chante la cigale

    bien insouciante de l'hiver

    Toc toc toc toc toc

     

    La fourmi ouvre

    sort de sa bouche pleine

    « Danchez maintenant »

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le chant...

    La chanteuse gantée

    prisonnière d'un peintre fou

    amoureux

     

    Salle de bains

    en guise d'Olympia

    Se faire mousser

     

    Profession chanteur

    les affaires tournent bien

    Même DCD

     

     

    jill bill wink2

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le chant...

    Yahoo!

    68 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique