• Du Martin à caser...

    Lettres pour un mot mystère n°36

    Chez Lilousoleil 

    Règlement à voir chez elle ICI

    AEEEIDGLLMS = Demisellage

    (Nom qu’on donnait, dans l’ancienne coutume, au célibat.)

     

     

    Du Martin à caser...

     

     

    La nouvelle génération...

    Des enfants sans ailes

    Voilà comment qui ont été fabriqués

    M'sieur l'curé ! Des Tanguy...

    L'église ne va jamais les marier !

    Même pas bon à faire de la nonnette ou du moine,

    Pardon m'sieur l'curé

    J'dis pas ça pour vous hein, il en faut... !

     

    Faut-il encore avoir la vocation

    Madame Comdélapins !

    Célibataire ou en couple

    Chacun son idéal, voire son âme soeur...

    A propos votre « petit » dernier

    Le numéro 10, Martin, toujours à vos crochets.... !?

     

    Oh lui c'est un âne...

    Seule une fille laide en voudrait !

    A mon avis on va se le garder en demisellage...

     

    Je cherche un « enfant » de choeur

    Pour les funérailles du samedi...

     

    Martin !!!! Il est lent comme un diesel

    Traîne la semelle, langue dehors ;

    Voyez l'image !!

    M'sieur l'curé, vous n'y pensez pas !?

     

    Si si au contraire...

    Attitude parfaite pour des obsèques ! 

     

    Ma bonne, mademoiselle Boudin de Liège,

    L'aidera à se déshabiller et s'habiller

    A la sacristie, comme une mère...

     

    J'aimerais plutôt comme une... femme légère, au confessionnal !

     

    Ô madame Comdélapins !!!

     

     

     jill bill shocked

     

     

    Du Martin à caser...

     dsrf.org

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    31 commentaires
  • La fille à papa...

     

    Si j'avais encore huit ans

    Je vous aurais parlé marchand de sable

    Celui qui passe vous endormir,

    Quand le ciel n'est plus saphir...

     

    Bonne nuit les petits

    Faites de beaux rêves...

     

    J'ai perdu cet âge

    Charmant, innocent encore

    Où l'on s'assoupit sans souci

    Dans une chambre à son image...

     

    Papier-peint, peluches, jouets

    Son joli monde de môme...

     

    Poussières d'étoiles une nuit d'été

    Sur la mer vaguement mouvante,

    Je ne dors pas...

     

    Je pense à elle, qui m'a quitté,

    Nos amours n'étaient pas de solides rochers

    Ils furent comme de la craie

    Qu'un coup de frotteur efface...

     

    Elle aimait la poussière d'or

    Sous ses pas, notre chemin,

    A la façon d'un crépuscule d'exception,

    Mais je ne suis pas un prince, un magicien...

     

     

     

    jill bill sarcastic

     

     

    La fille à papa...

     image Rob Dickinson

     

    Pour l'Atelier d'écriture Mil et Une

    Un texte à partir d'une illustration en imposé

    Mot facultatif

    (Article programmé)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  • Comme un orage...

    Pour Plume de Poète chez Evy

    Un texte avec 10 mots en imposé

    « Temps, lampe, fenêtre, arbre, lourd, bruit

    rue, instant, peur, entendre »

    Sur le thème : « L'orage »

     

     

    Comme un orage...

     

     

    Une dispute comme un orage

    Qui soudainement se fait entendre

    Un soir, lampe allumée,

    La peur de l'enfant

    Face au bruit,

    Porte qui claque

    Eclat de voix, la casse,

    Qui traverse la fenêtre

    La rue qui se retourne...

    La main qui frappe, lourde,

    Les pleurs,

    Un sale temps qui revient

    Quand l'homme rentre ivre

    Après s'être soulagé contre un arbre...

     

    Un instant tel un orage, noir,

    Qui déchire un ciel de vie ordinaire,

    Laisse des traces,

    S'oublie,

    Jusqu'aux prochaines foudres humaines...

     

     

    jill bill sarcastic

     

    Comme un orage...

     (Article programmé)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    33 commentaires
  • Monsieur le notaire...

    Pour l'Atelier d'Ecriture de Ghislaine

    Un texte avec huit mots en imposé

    « Compagne, magasin, ville, café, feuille, vent, bonne, haute »

    Ou sur le thème : « Un peu d'argot »

     

     

    Le notaire est fêlé, c'est clair !

     

     

    Ô, sa nouvelle compagne est une poufiasse

    Ca jacte en ville, au café, au magasin,

    Trente berges de moins

    Va clamecer du coeur not' bonhomme !

     

    Un riche veuf de la haute

    De la bonne société

    Qui a de la feuille, du biffeton quoi,

    Roule en Jag,

    Quel vent l'a rendu chtarbé... !?

     

    Le chagrin de la perte de son épouse, on dit,

    La rouillarde, on dit aussi...

    Seul sans mioche notre type

    A dû péter un plomb...

    Et la première venue, ben...

    A elle les bijoux de famille !

     

    Quelle honte m'sieur l'curé,

    Parait qu'il va se maquer avec... !

     

    Ma fille, ceci ne vous remouche en rien...

     

     

    jill bill sarcastic

     

    Monsieur le notaire...

    Pinterest

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    24 commentaires
  • Abel, bedeau et plus...

    Lettres pour un mot mystère n°35

    Chez Lilousoleil 

    Règlement à voir chez elle ICI

    AEEIOYCCGNRT = Gynécocratie

    (nom féminin, forme de société dominée par les femmes)



    Abel, bedeau et plus...





    Au nonnastère, gynécocratie, s'il en est,

    Un seul garçon, le bedeau et plus...!

    Une trogne à la Quasimodo

    Inoffensif dans sa catégorie,

    Un allumeur... de cierges

    Un frappeur... de cloches

    Un coupeur... de tête de haies

    Un tueur... de poules

    Un frotteur... de saints à lustrer...

    Bref, le brave concierge de ces soeurs !



    Le dimanche il donne de l'organe... à l'orgue !

    La semaine c'est un touche à tout hors pair, le dit la Mère Esméralda...



    Abel vit, mange et dort-là douze mois sur douze...

    Son congé annuel c'est pour la Mère Michel

    Et son esta'minet de village...

    Un vieil écrin comme on en fait plus !

    Ah ! Un cigare, un Cognac comme au sortir du carême,

    Une soupe à l'oignon gratinée,

    Une part de tarte au citron ou coing

    Portés à l'ardoise, écrit à la craie,

    Que la mère Michel oubliera dans un recoin...



    Au nonnastère, il y a Abel

    Ainsi soit-il, sans arrière-pensée !



     jill bill yes

     

    Abel, bedeau et plus...

      pathfinger-fr.org 

     (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique