•  

    Quand le soleil cogne...

     

     

    Le soleil cogne, au zénith,

    Sous mon parasol

    Endormie, je divague au bord de la mer

    Comme sous hypnose,

    A bord d'un train... !

     

    La faute à ce thriller

    A Hitchcock

    Ces messieurs à la gazette,

    Quelle nouvelle les absorbe

    Eux sous leur chapeau... !?

     

    Un meurtre, un crime, un assassinat...

    Une femme disparaît...

    Un complot de famille... !?

    Un homme en sait trop, sans l'ombre d'un doute !

    Il a la mort aux trousses...

     

    J'en étais à quelle page encore... !?

    Le soleil cogne, au zénith

    Un oiseau marin me frôle et me vole au sac

    Un biscuit,

    Quel malin plaisir ils ont... 

    Comme ces tueurs,

    Dans un bouquin, en film, dans la vie... !

     

     

    « Alfred » restera à la maison

    Le soleil cogne, au zénith,

    Sous la toile à baleines...

    J'emmènerai Moby Dick, plutôt...

    Ou Robinson !!

     

    L'oiseau marin revient à la charge

    Tel un serial killer,

    Je lui passerais bien la main au collet...

     

     

     

    jill bill yes

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture Mil et Une

    Illustration en imposé, mot, facultatif...

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    27 commentaires
  •  

    Le peintre du dimanche...

    Pour plume de poète chez Evy

    Le thème de la semaine « Peindre »

    Les mots en imposé

    « Amour, magie, nuage, forme, lumière

    Pose, imagination, création, brode... »

     

     

    Le peintre du dimanche...

     

    Le peintre du dimanche est mort,

    On le voyait matériel sous le bras

    Traversant la campagne l'été

    En quête d'ombre et de lumière, de formes...

     

    Il était sur son p'tit nuage

    Ici ou là

    Voyant la magie du lieu, la création,

    Dès la pose du chevalet...

     

    Malgré son grand âge

    Il avait gardé cette passion

    Un amour de jeunesse

    Comme sa défunte femme brodait, elle...

     

    Réalité ou imagination

    Il avait du tableau à revendre...

    On lui donnait bien du talent

    Mais il n'en fit nulle renommée,

    Nulle fortune avec sa p'tite galerie de ville...

       

    Une pancarte:

    Les héritiers bazardent et ferment,

    Par sympathie vendez-moi donc celui-là ! 

     

    Le peintre du dimanche est mort,

    Je le revois encore, ici ou là

    Comme d'autres vont à la pêche...

     

     

    jill bill yes

     

     

    Le peintre du dimanche...

     Pinterest

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    34 commentaires
  • La femme de trop...

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Ghislaine

    Un texte avec neuf mots en imposé

    « Voir, grave, bien, parfois, mieux

    Tandis, art, soir, moment »

    Ou avec 5 mots en « ique »

     

     

    La femme de trop...

     

     

    Ah ne rien y voir de bien grave

    Tandis que l'autre s'apprête au meurtre, parfait, tout un art... !!

     

    Et un soir, disparaître, si mystérieusement...

     

    On lui avait ouvert les yeux, au mieux, mais... 

    Parfois elle semblait y prêter attention

    Puis elle haussait les épaules, incrédule...

     

    L'épouse de trop,

    La maîtresse pressée de posséder l'homme pour deux...

     

    Un fait divers un jour, dans une gazette...

    Histoire tragique mais hélas classique

    Qu'on commente sur la place du marché

    Un p'tit moment et puis, la vie continue

    Avec ses braves gens et ses maléfiques, ses toxiques...

     

    Le cinéma n'a rien inventé

    Il s'en inspire, boulimique... 

     

     

    jill bill sarcastic

     

     

    La femme de trop...
    YouTube

     (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    40 commentaires
  •  

    Dilemme...

     

     

    Sur votre poteau...

    Vers là,

    Par ici,

    Ailleurs

    Choix de destinations...

    Mais, mais où est-ce

    Là, ici, ailleurs... !?

     

    C'est là, ici, ailleurs

    A vous d'voir... !!

    On offre même une ristourne

    Si vous choisissez de séjourner ici...

     

    Ici, c'est campagne et compagnie !

    Le bled dans les champs...

    Suis plus tentée par vers là

    Une ville plus distrayante, je l'espère !

    Quant à ailleurs, c'est aussi un point d'interrogation... ?

     

    C'est tout l'charme de ce panneau m'dame

    La surprise du lieu... !

     

    Vers là, par ici ou ailleurs

    Nouveau concept qui surprend le touriste...

     

    En effet, sans aucun doute, je suis perdue !!!!

     

     

    jill bill arf

     

    Dilemme... 

    Image Mil et Une

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Mil et Une

    Illustration en imposé, mot, facultatif

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    26 commentaires
  •  La source thérianthrope...

     La source thérianthrope...

     

     

    Une source, au goutte à goutte, un chapelet de rosée,

    Chichement partagé,

    Grosse égoïste cette dame grenouille

    Du genre

    « J'ai du bon tabac dans ma tabatière

    J'ai du bon tabac... tu n'en auras pas, passant »

     

    Moi j'en envie de lui dire, façon Chaperon Rouge,

    Comme vous avez de grandes cuisses...

    Comme vous de grands bras...

    Comme vous avez de grands yeux...

    Comme vous avez grande soif...

    Et vous me faites penser à Jeanneke Pis, accroupie...

     

    Qui voudra vous embrasser

    Pour vous changer en princesse charmante, Reinette... !?

     

    Quarantenaire, ô ne faites pas cette tête-là,

    Un jour, qui sait...

    A moins qu'en versant une potion de sorcière dans votre sébile...

    Faut-il encore en connaître une, de sorcière !

     

    En attendant vous resterez, sans miracle,

    Cette espèce de bénitier des rues...

    Votre eau qui se raconte de bouche à oreille

    Bénéfique

    Comme pour ces vieilles ouailles qui se signent avec,

    Loin du regard du curé... !!

     

     

    jill bill wink2

     

    La source thérianthrope...
     Photo Brigitte, sculpteur Gérard Ramon

     

    Pour le café/thé de juillet 2020

    Chez Brigitte, écureuilbleu

    Le thème du défi était, que vous inspire cette source...

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    43 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique