• Exilé Exilia...

     Exilé Exilia...

     Pour la communauté la cour de récré de JB
    Ma participation

     

     

    Exilé Exilia...

     

     

    Exilé Exilia
    Fuyant le sol
    Qui l'a vu naître,
    Grandir...
    Exilé Exilia
    Quand la mort vous frôle
    Que la vie vous enchevêtre
    Alors plutôt qu'y mourir...


    Exilé Exilia
    Loin des siens
    Avec pour tout bagage
    L'espoir...
    Exilé Exilia
    Juste quelques biens
    Dans ce voyage
    Souvent illusoire...


    Exilé Exilia
    Comme tant d'autres
    Fuyant en victimes
    Une terre martyrisée...
    Exilé Exilia
    Avec les autres
    En une quête bien légitime
    Rêvant collés serrés...

     

    Le bonheur de vivre
    Il est où...?
    Dans quel pays, dans quel livre
    Ne vit-on pas à genoux...

     

     

     

    jill bill sarcastic

     

    Exilé Exilia...
    Human Rights Watch

     

    Pour le mercredi 8 mars 2107
    Le prénom suivant sera : « Généreuse » (féminin)


    Que l'inspiration soit avec vous
    Et le plaisir de lire vos personnages avec nous


    Bien cordialement de la part de m'dame JB

     

    Exilé Exilia...

    Yahoo!

  • Commentaires

    63
    Dimanche 5 Mars à 04:12
    colettedc

    Tu as su si bien le traiter, cet Exilia, Jill ! Bravo et à Généreuse ! Bises♥

    62
    Jeudi 2 Mars à 15:35

    tant d'exilés autour de nous...

    Ton poème m'émeut beaucoup, jill.

    Bonne question finale... pourra-t-on un jour y répondre ?

      • Samedi 4 Mars à 08:05

        Merci Quichottine... Je crains fort que non... tant que les hommes auront de telles attitudes envers leur prochain, les faire fuir par toutes sortes de misères chez eux!

    61
    Mercredi 1er Mars à 20:34

    Il y a beaucoup d'Exilia  à cause de la folie des hommes. Partir sans savoir où l'on va et sans savoir ce qui les attend, ce doit être dur.Bon courage à tous les exilés du monde! Bises

      • Mercredi 1er Mars à 22:34

        Oui enfant car souvent on laisse maison, ses biens, de la famille, un job etc.... pour l'inconnu, pour sauver sa peau.... merci, bises

    60
    Mercredi 1er Mars à 20:21

    L'espoir, il faut toujours le garder...

      • Mercredi 1er Mars à 20:26

        Oui Scoobydu, le jour où on le perd la mort n'est pas loin...

    59
    Mercredi 1er Mars à 19:52

    un texte très touchant, dans quel monde vivons nous pour tourner le dos à tant de malheureux, des enfants meurent tous les jours, c'est effrayant, terrible.

    bises

    danièle

     

      • Mercredi 1er Mars à 20:09

        Ah que dire, on ne sait plus tant c'est trop !!!!! Merci Danièle, bises de jill

    58
    Mercredi 1er Mars à 18:59

    J'adhère des deux mains à ton texte ô combien proche de ce que vivent plein de gens actuellement !

    Il est super beau et me touche beaucoup ; on sent que ce sujet t'interpelle et je comprends ... moi aussi !

    MERCI  Jill  ! Gros bisous , voisine  wink2 . Francine. 

      • Mercredi 1er Mars à 20:09

        Bonsoir Francine, que se soit les hommes ou les animaux qu'on martyrise, les hommes ont encore la chance de fuir alors oui ça me touche... l'homme est un loup pour l'homme entre autres... merci, bonne soirée voisine, bises de jill

    57
    Mercredi 1er Mars à 15:25

     un nom qui ne sonne pas la joie 

     rien  de tel que de pouvoir rester dans son pays  natal 

     bonne journée  Jill 

     kénavo

      • Mercredi 1er Mars à 16:39

        Oui Monica, à mois d'y être très malheureux, son sol de naissance ce sont ses racines... bises

    56
    Mercredi 1er Mars à 15:20
    francinea

    Bonjour, on ne pas hélas recueillir toute la misère du monde; je te souhaite une bonne journée, bisous

      • Mercredi 1er Mars à 16:38

        Bonjour Francine, c'est un fait qu'on ne peut pas... quand trop c'est trop, on ne peut que soupirer avec eux... bonne soirée, bises

    55
    lizagrece
    Mercredi 1er Mars à 15:19

    Personne ne quitte son pays par plaisir, sans presque de valise en y laissant tout. C'est un crève coeur de voir tous ces réfugiés sans bagages à qui nous ne pouvons même pas donner un avenir. 

      • Mercredi 1er Mars à 16:37

        Absolument Liza, à moins de choisir un autre lieu de vie soi-même pour des questions de job etc...

    54
    Mercredi 1er Mars à 14:53

    Tout ça me des-coups-rage....ne me reste que laisse-boire...

    Du des-espoirs dans une bouteille à l'amer....

    J'en ai l'alarme à l'oeil....

     

    Câlinsss!!!

      • Mercredi 1er Mars à 15:12

        C'est vrai que c'est décourageant pour ceux qui arrivés là ou là ne sont nulle part finalement, pauvres d'eux, merci Claire fo, bises

    53
    Mercredi 1er Mars à 14:17
    renee

    Ce prénom te donne l'occasion de toucher a ce problème, émouvant. Bisousssss

      • Mercredi 1er Mars à 15:10

        C'est vrai qu'avec ce prénom.... merci Renée, bises

    52
    Mercredi 1er Mars à 14:14

    ton article résume bien le problème...

    bisous

    françoise

      • Mercredi 1er Mars à 15:10

        Hélas, merci Françoise, bises

    51
    Mercredi 1er Mars à 13:07
    Marité

    Un problème d'actualité... et dramatique pour ces exilés !!!

    GROS BECS m'tiote Jill !

      • Mercredi 1er Mars à 13:21

        Eh oui Marité, que faire, qu'en faire... malvenus un peu partout ! Bises de tiote jill

    50
    Mercredi 1er Mars à 12:54

    Merci pour ce beau texte Madame Jill-Bill.

    Je vous souhaite une heureuse journée... sans besoin d'exil, pardon pour cette petite dernière remarque.
    Gisèle

      • Mercredi 1er Mars à 13:20

        Merci Gisèle, oui bienheureuse de vivre au plat pays même sans être millionnaire... Bonne journée, bises de JB

    49
    Mercredi 1er Mars à 12:11

    Bonjour Jill,

    Texte poignant pour un sujet sensible. Je n'ai jamais compris le rejet de certains face à ces hommes, ces femmes et ces enfants, qui ne cherchent qu'un avenir meilleur. Comme tu le soulignes à juste titre, ils se lancent dans "une quête bien légitime", au péril de leur vie, d'ailleurs. Mais où trouveront-ils la tranquillité, l'oxygène, qu'ils espèrent, alors qu'on construit des murs un peu partout, des murs physiques ou virtuels, mais des murs avant tout. Quelle tristesse !

    Belle journée à toi. Et bravo. Bises.

    FP

     

      • Mercredi 1er Mars à 13:19

        Bonjour Fabrice, j'en veux à ces gouvernements qui ne font que du mal à leur peuple... ceux qui affament, ceux qui torturent, ceux qui emprisonnent, ceux qui font fuir... etc etc... alors oui allez chercher de l'herbe plus verte c'est bien légitime, mais la partager, c'est autre chose, chaque pays a ses chômeurs, ses démunis, ses SDF aussi qui ne voient pas leur arrivée d'un bon oeil...  Quelle tristesse, oui tout court !!! Merci, bises de jill

    48
    Mercredi 1er Mars à 11:38

    Coucou Tite Jill ...

    Que de vies brisées par ces exils ! Et dire que certains trouvent leur sort "enviable" pfff ! Déracinés pour la folie des hommes, triste réalité hélas ...

    Ton poème est tellement parlant, pas besoin d'en rajouter, le tableau est tellement triste ...

    Bisous Tite Jill ... Bonne journée (sous les giboulées ici !)

      • Mercredi 1er Mars à 11:45

        Bonjour Kprice,  ah choisir de partir ou en être obligé c'est pas le même chose... Je pense que nous en verrons encore, l'homme n'est pas un être raisonnable, hélas ! Merci à toi, ici temps calme, serein et sec, mais... mars et ses giboulées !!!  yes Bises de tite jill

    47
    Mercredi 1er Mars à 11:33

    Merci Jill d'accepter ma turbulente Exilia...ton texte est bien construit... bisous

      • Mercredi 1er Mars à 11:35

        Mais de rien voyons Capucine, merci !! Bises de jill

    46
    Mercredi 1er Mars à 11:32

    Émouvant ce texte. être obligé de quitter son pays, ses racines et n'emporter que le strict nécessaire, espérant trouver ailleurs un Eldorado.... Une situation qui se perpétue au fil des siècles et dont personne n'est à l'abri... certains l'oublient!

    Bisous

      • Mercredi 1er Mars à 11:34

        Rien à rajouter Maryline... merci, bises de jill

    45
    Langlais
    Mercredi 1er Mars à 11:25

    problème récurrent

      • Mercredi 1er Mars à 11:34

        Absolument, hélas, sans fin ?????

    44
    Mercredi 1er Mars à 10:55
    loulou le filou

    Naître au bon endroit...une loterie...

      • Mercredi 1er Mars à 11:23

        Eh oui, famille pauvre, famille aisée etc...

    43
    Mercredi 1er Mars à 10:36

    Bravo Jill un superbe poème pour toutes ces personnes qui fuient l'horreur , oui on peut se demander où ils trouveront refuge et la possibilité de revivre .

    Bonne journée 

    Bisous 

      • Mercredi 1er Mars à 10:43

        Merci Jazzy, bonne question !!!!!!!!!!!! Bises de jill

    42
    Mercredi 1er Mars à 10:33
    Josette

    tristesse de l'exil, espoir d'une prairie plus verte

    inconscience ou utopie du sédentaire  l'exil est toujours un drame

    bises jill

      • Mercredi 1er Mars à 10:42

        Oui Josette ! Bises de jill

    41
    mamazerty
    Mercredi 1er Mars à 10:17

    un poème...généreux....qu'ajouter?

      • Mercredi 1er Mars à 10:42

        Merci Evelyne...

    40
    Mercredi 1er Mars à 10:07

    Bonjour Fabienne. Très joli poème pour évoquer ces exilés, qui ne seront pas plus heureux dans leur nouveau pays, la plupart du temps. Bisous

      • Mercredi 1er Mars à 10:43

        Bonjour Brigitte, mais oui car chassé alors.... bises de jill

    39
    Mercredi 1er Mars à 09:57

    oh il y a certaines choses qu'on a envie de fuir

      • Mercredi 1er Mars à 10:41

        Oui même en étant heureux, car Heureux l'est-on vraiment...

    38
    Mercredi 1er Mars à 09:50

    Quand toutes les étoiles s'exileront dans les yeux des enfants les hommes comprendront enfin ce qu'est la nuit noire.

      • Mercredi 1er Mars à 10:41

        Dans certains lieux jamadrou plein d'enfants n'ont pas ces étoiles-là... et l'homme, manifestement s'en fout et poursuit ses guerres, snif !

    37
    Mercredi 1er Mars à 09:50

    un prénom dont je ne sais pas d'où tu l'as déniché mais qui se prêtait à cet hommage aux exilés, ce que tu réussis si bien. Magnifique aussi la photo des mains sur le feu

    bises

      • Mercredi 1er Mars à 10:40

        Sur le net Jeanne, je demande prénom ancien ou insolite wink2 Merci... avec tel prénom comment passer au travers en effet ! Bises

    36
    hibernatus
    Mercredi 1er Mars à 09:37

    Coucou..... je ne sais pas si la newsletter refonctionne.... je l'ai refaite... je ne suis pas très douée avec tout ça.... merci et bonne journée....

      • Mercredi 1er Mars à 10:36

        Coucou Annie, eh non, je vois que tu as publié ce premier mars, mais nada... que se passe t'il au juste, tu devrais voir cela avec l'administration wink2

    35
    Mercredi 1er Mars à 09:37
    Séverine

    Un texte qui colle malheureusement trop bien à l'actualité, tout ça à cause de la follie de certains.

      • Mercredi 1er Mars à 10:34

        Ah tout un tas de qualificatifs sied à l'homme, dans le mauvais sens...

    34
    Mercredi 1er Mars à 09:24
    LADY MARIANNE

    triste réalité- terre des hommes !
    à méditer-
    pas reçu ton article je viens par ton com-
    bisous du mercredi-

      • Mercredi 1er Mars à 09:27

        Coucou Marianne... Oui notre monde a ses côtés noirs et laids partout... Pareil pour moi, je ne reçois pas tout de ton blog, on est quitte, sourire... grrr tout de même, bises de JB

    33
    Mercredi 1er Mars à 09:19

    Et c'est triste mais tellement vrai

    Le bonheur il ne tient parfois qu'à nous même , se lever le matin et être heureux d'être en vie et d'arrêter de toujours compter sur les autres , nul besoin de beaucoup; juste un bout de chemin  et un peu d'air respirable , et demain, il faut toujours l'espérer meilleurs, fille d'immigrés je sais ce que sait ..........je n'ai pas toujours conjuguer le verbe avoir mais je ne renie pas mon passé il m'a aidé à grandir mais hélas de nos jours cela est différent car s'ajoute la cruauté ......

    Bonne journée Fabienne 

    Bise 

      • Mercredi 1er Mars à 09:23

        Hélas encore et encore Rose... On a de la chance de vivre dans nos pays respectifs, même si pas millionnaire sous son toit, qu'importe, l'essentiel la santé moteur de nos vies et puis aimer tout sans faire le ou la fine bouche... au jour d'aujourd'hui où l'on veut tout et tout de suite... même à crédit ! Bref... si il y a mieux ailleurs, il y a aussi pire... merci, bises

    32
    Mercredi 1er Mars à 09:14
    Bravo pour ton poème. Nous sommes tous des citoyens du monde n'en déplaise aux nationalistes. Bisous.
      • Mercredi 1er Mars à 09:16

        Citoyens du monde, juste titre, et cependant, merci Martine, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :