• La femme noyée...

     

    La femme noyée...

     

    La femme noyée, revisitée, Jean de la Fontaine



    Je n'ai point coeur de pierre

    Et à la vue d'une suicidée flottant entre deux eaux

    Je soupire, car dit faible ce sexe

    Fait notre plaisir à nous, le fort...

    Je disais donc, avec cette mort,

    Pauvre homme que son époux, perplexe,

    L'espérant encore en vie, point à la mettre au tombeau

    Demandant aux villageois... Avez-vous vu ma déprimée Marie-Pierre... !?



    Les uns proposaient, suivez le fil, mon pauvre ami,

    Le fil de la rivière, d'autres, non remontez-la, ma foi !

    De toutes les façons n'espérez rien,

    En haut ou en bas, là ou ici

    La rivière fait sa loi

    Et vous la rendra, noyée bel et bien !!



    A chacun son idée sur la chose...

    Corps coulé dans les flots

    Flottera un jour ou l'autre en surface,

    Patience, elle vous sera rendue, avant qu'elle ne repose

    Au caveau,

    Même sans bénédiction, pour les gens de sa race...



    (Le suicide n'est pas volonté des cieux,

    Ainsi se feront les adieux...)





    jill bill arf

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Mil et Une

    Pour ce premier jeu de l'été nous vous invitons à nous proposer des textes ayant trait, de près ou de manière détournée, à

    l'univers des contes et des fables.

     

    Nouvel écrit ou texte personnel plus ancien qui vous tient à coeur, ancré dans la modernité ou dans le passé, tous les textes sont les bienvenus pour célébrer à notre façon le quatre centième anniversaire de

    Jean de la Fontaine.

     

    Participation illimitée !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    27
    Dimanche 18 Juillet à 04:11
    colettedc

    Bonjour Jill,  je ne connaissais pas cette fable, je suis donc allé la chercher ; tu l'as très bien revisitée. Bravo et bon dimanche. Bises

      • Dimanche 18 Juillet à 05:00

        Bonjour Colette, on peut encore en découvrir... on lit souvent les plus connues yes merci, bises

    26
    Samedi 17 Juillet à 18:49

    je ne conaissait pas la fable 

     mais  ce que tu as écrit est trés  bien trouvé 

     triste de flotter entre deux eaux 

     bonne soirée Jill

     

      • Samedi 17 Juillet à 19:51

        Merci Monica, oui choisir la noyade.... Un cousin de mon mari a fini ainsi, bises jill

    25
    Samedi 17 Juillet à 16:30

    Bien triste fin 

    bien écrit ma jilou

    bisous

      • Samedi 17 Juillet à 17:17

        Merci Cricket... bises jill

    24
    Mo
    Samedi 17 Juillet à 16:17
    Mo

    Bonjour chère Jill,

    Je ne connaissais pas le texte original mais j'aime bien le tien!

    Bonne journée et gros bisous,
    Mo

      • Samedi 17 Juillet à 17:16

        Bonsoir Mo wink2 merci, douce soirée à venir, bises

    23
    Samedi 17 Juillet à 15:42
    Renée

    Très bien revisité ce poème...qui me ramène a celui de mon frère qui aujourd'hui aurais fêter ces 59 ans...si....Bisous doux weekend

      • Samedi 17 Juillet à 16:08

        Merci Renée, je vois... dommage en effet ! Bises jill

    22
    Samedi 17 Juillet à 11:58

    Je ne peux m'empêcher, en lisant ton billet du jour, de penser à toutes ces personnes qui ont perdu la vie dans les inondations dans ton pays ou en Allemagne. C'est vraiment une catastrophe  gigantesque qu'a engendrée cette météo.

    Je ne connaissais pas cette fable je suis allée la relire, tu l'as tres bien revisitée. Quant au suicide, c'est un choix tres douloureux pour ceux qui restent mais  qui s'avère  pour certains la seule façon d'être libérés de douleurs insupportables quelles qu'elles soient.

    Merci pour ta souscription Jill à mon nouveau blog, là je suis un peu en retard pour ma publication du jour et en plus j'ai un souci dans la programmation des articles j'écris une heure et le tableau de wordpress interprète  à sa manière en en mettant une autre !

    Bonne journée 

    Bises  

      • Samedi 17 Juillet à 14:52

        Merci Jazzy... Etre dedans laisserons une marque à jamais au fond de soi... nous avons été épargnés dans le Nord du pays, ouf de soulagement mais une grosse pensée pour les autres... Ok... j'ai fait clic sur l'abonnement, ça ne donnait rien... si je suis inscrite alors tant mieux... dommage tout ce changement, c'est devoir repartir de zéro, on s'en passerait, bises

    21
    Samedi 17 Juillet à 11:13
    Bernieshoot

    C'est très bien revisité,

    bon samedi

      • Samedi 17 Juillet à 11:28

        Merci et de même...

    20
    Samedi 17 Juillet à 09:48

    Bonjour Fabienne.  Je ne connaissais pas la fable initiale. Les suicides me glacent. Je repense à celui de Pascal, que je n'ai pas réussi  à empêcher. Bisous

      • Samedi 17 Juillet à 09:58

        Bonjour Brigitte... En effet et à celui d'une autre aminaute, Cathy, qui a fait pareil... bises jill

    19
    Mamazerty
    Samedi 17 Juillet à 09:38
    Ici une mort décidée et assumée mais qui fait écho aux victimes des inondations dans ton pays et en Allemagne. Juillet n'est pas tendre. Bisou, Fabienne
      • Samedi 17 Juillet à 09:42

        Ah ça... pour un dur mois de juillet il l'est... un "tsunami" dévastateur !  En effet pas que chez moi, hélas !! Bises

    18
    Samedi 17 Juillet à 09:38

    Bravo jill pour ce nouveau partage 

    Belle inspiration que ce texte de Jean de la Fontaine , inconnu pour moi aussi 

    Bises

    J'espère que tu n'as pas ete touchée par les intemperies  qui touchent ton pays 

     

      • Samedi 17 Juillet à 09:41

        Merci aussi Canelle, non, juste le sud et l'est, mais quel malheur pour qui a baigné dedans ! Bises jill

    17
    Samedi 17 Juillet à 09:10

    Je ne connaissais pas cette fable; bravo pour l'adaptation .

    Bise

      • Samedi 17 Juillet à 09:40

        Merci, bises jill

    16
    Samedi 17 Juillet à 07:51

    Dur dur 

    Mais La Fontaine savait aussi interpeller 

    "Un Malheureux appelait tous les jours

                  La mort à son secours;
        Ô Mort, lui disait-il, que tu me sembles belle !"

    Bisous et bonne journée Fabienne 

      • Samedi 17 Juillet à 08:37

        Ah la Fontaine et ses fables... La mort, c'est vrai qu'elle est dans certains cas désespérés un remède... bises jill et de même Rose !

    15
    Samedi 17 Juillet à 07:18

    Tu as ben travailler sur cette fable de La Fontaine, que j'ai été relire du coup. Je j'avais oublié....

    Bises et bon weekend

      • Samedi 17 Juillet à 09:04

        J'avoue que je ne la connaissais pas, mais du coup, je l'ai lue aussi. :)

        Merci pour tout, jill, et bravo à toi.

        Bisous et douce journée.

      • Samedi 17 Juillet à 08:36

        wink2 perso je ne la connaissais point du tout, merci Zaza, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :