• Le centenaire, en 40...

     Pour l'Atelier d'Ecriture treize à la douzaine

     Liste 31, thème"Témoigner"

     

     

    Le centenaire, en 40...

     

     

    Il peut en témoigner l'aïeul

    Quand le champ se teintait en rouge

    N'ayant plus rien d'ubéreux

    Que la vie n'était pas de velours

    Que les batailles en série laissaient sur le carreau

    Moult et moult bidasses

    A la sortie des tranchées

    Peuplier et autres éventrés dans la plaine

    Par les grenades et la mitraille...

    Pas de flânerie,

    Ca zigzaguait entre les balles

    Pour ne pas à verser son sang

    Rester sur la touche

    Agoniser et crever dans un creux d'obus...

     

    Entre deux combats, au fond du trou à rats,

    Rêver de sa blonde au pays

    De rivage, de canotage, de pêche,

    De paix et de la pureté des cieux à nouveau bleus...

     

     

     

    jill bill

     

     

    Le centenaire, en 40...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    62
    Mercredi 10 Juin à 11:13

    Ah la guerre, quelle boucherie ! Oui, ça s'est répété, ça se répète encore dans bien des coins du monde, hélas. Mais si on peut dire que certaines guerres ont apporté aussi du positif, des progrès techniques, médicales et scientifiques, on est en droit de se demander ce qu'auront apporté les guerres d'aujourd'hui (Syrie, Libye, Sahel...).

    Bien triste, tout ça, et les centenaires qui peuvent encore témoigner de l'horreur de 39-40 sont de moins en moins nombreux. 

    Bises et bravo pour ce texte (merci aussi à Victoria, de nous avoir rappelé "Le dormeur du Val", un magnifique poème)

    Fabrice

    61
    Victoria
    Mercredi 10 Juin à 08:00

    Une triste boucherie que cette période de l'histoire appelée "La der des der" mais qui s'est répétée en 39-45. L'histoire étant un éternel recommencement et malgré ses horreurs ne servant pas d'exemple à l'être humain. Quand je lis ton texte, je ne peux m'empêcher de penser à ce poème qui m'a toujours émue. Merci pour ce partage. Bises et bon mercredi

    Le dormeur du val

    C'est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.

    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
     
    Arthur Rimbaud
      • Mercredi 10 Juin à 08:26

        Ecrit dans le contexte de la guerre franco-prussienne, 1870 et depuis on en a connu d'autres !  Mais de rien, bises

    60
    Mercredi 10 Juin à 07:39

    Une horreur même au-delà des mots de ton hommage, Jill, merci et aussi pour l'illustration. Bises

    arf

      • Mercredi 10 Juin à 07:53

        frown oui, faut  vivre cet enfer pour en parler mieux encore... bises

    59
    Mercredi 10 Juin à 01:07
    Bonjour Jill Je te souhaite une bonne journée Avec amitiés René
    58
    Mardi 9 Juin à 22:02

    des souvenirs poignants, une évoque révolue?

    57
    Mardi 9 Juin à 18:12

    bonsoir 

     ceux sont nos braves 

     je suis sures que  s'il pouvaient voir la France    en ce moment ils seraient horrifiés , ceux de la guerre 39 -45  aussi , ceux qui ont résistés pour  notre liberté .

     bonne soirée Jill

      • Mardi 9 Juin à 18:34

        Notre société n'est pas un modèle de belle vie encore... snif, à la télé en le voit chaque jour... bises

    56
    Mardi 9 Juin à 17:56

    Un hommage poignant ton texte Jill à tous ceux morts pour que d'autres y gagnent en liberté si fragile de tous temps ! On se pose toujours la même question "pourquoi, tant de haine partout  ?"

    Bises dans ta soirée !

    Nicole

      • Mardi 9 Juin à 18:33

        La question Nicole, la question... est-ce si difficile de cohabiter ensemble !!!! Bises

    55
    Mardi 9 Juin à 17:02

    Splendide récit de ce terrifiant tableau! Et dire que c'est vrai! Il faut s'en souvenir de temps en temps. Treize à la douzaine... ça me rappelle plein de choses!). Bonne journée, Gisèle

      • Mardi 9 Juin à 18:32

        On ne peut qu'imaginer quand on ne l'a pas vécu... Bonne soirée Gisèle...

    54
    Denise Doderisse
    Mardi 9 Juin à 16:43

    Bien tristes moments que tu fais revivre ici. 

    Espérons que le monde va s'améliorer. C'est tout ce qu'il nous reste : l'espoir

    Bises

      • Mardi 9 Juin à 18:31

        Oui Denise, y croire, mais.... bises

    53
    Mo
    Mardi 9 Juin à 16:36
    Mo

    Bonjour chère Jill,

    C'est un sujet douloureux que tu as choisi d'illustrer par ton texte...

    Ces témoignages là sont nombreux mais pas encore assez sans doute puisqu'il y a toujours des guerres...

    Gros bisous,

    Mo

      • Mardi 9 Juin à 18:31

        Bonsoir Mo... On a un thème et des mots en imposé, j'ai choisi de faire parler un homme qui l'a faite... même si centenaire, 20 ans en 40... ça marque ! Bises

    52
    Mardi 9 Juin à 16:28
    PPRene

    bonjour chere Jill, ah la guerre , quelle connerie ! et ça n'a rien de drole, on s'y fait tuer ! si on savait pourquoi encore ? bon mardi, bises 

      • Mardi 9 Juin à 18:29

        Eh oui René... en subir une, no comment !!! Bises

    51
    Mardi 9 Juin à 15:41

    Quelle grande misère, ces guerres, c'est vraiment terrible. J'en sais quelque chose car j'ai chez moi le Journal de guerre de mon grand père paternel, écrit en 1914. Bonne semaine et bises.

      • Mardi 9 Juin à 15:57

        frown ben oui, preuve à l'appui... de même bises

    50
    Mardi 9 Juin à 13:42
    Nina

    Le bellicisme inné des humains est une catastrophe.
    Tant de chagrins, de larmes, de tristesse...
    Encore et toujours.
    Les industriels amassent des fortunes, les empires se font, se défont, les banques et les généraux à l'abri. Affreux.
    Bizzz

      • Mardi 9 Juin à 15:58

        Ca côté généraux, ça suit la guerre sur une carte.... et envoie le troufion au casse-pipe... bizzzz

    49
    Mardi 9 Juin à 13:19
    Renée

    Guerres guerres l'homme n'apprend rien du passé.....Triste sort que le leurs! Bisous

      • Mardi 9 Juin à 15:57

        Quel malin plaisir, que dire d'autre.... bises

    48
    Mardi 9 Juin à 11:26

    Les guerres ponctuent l'histoire de France ou d'ailleurs, on se dit: plus jamais ça et ça recommence... Mais qu'ont donc les Hommes dans la tête? La vie est si belle!

    Bisous

      • Mardi 9 Juin à 11:37

        Mais oui Maryline... on est tellement mieux sans ces conflits sanglants, mais... sarcastic bises

    47
    Mardi 9 Juin à 11:02

    Que de sang versé au 20 ème siècle , la terre en a été baignée jusqu'à plus soif pendant  ces deux grandes guerres . Les témoignages de la dernière se font de plus en plus rares avec les survivants , des associations ont vu le jour pour garder cette mémoire intacte espérons que les jeunes prennent le relais .

    Bonne journée 

    Bises 

      • Mardi 9 Juin à 11:17

        Espérons, eux qui n'ont aucune idée de la chose... ni même leurs parents, nés bien après tout ces bains de sang... bises

    46
    Mardi 9 Juin à 10:32

    Ne pas oublier surtout !!!

    Merci Jill 

    Bises

      • Mardi 9 Juin à 11:15

        Oui, mais de rien Claudine, bises

    45
    Mardi 9 Juin à 10:06
    Dans une guerre il y a des morts des deux côtés
    44
    Mardi 9 Juin à 09:57

     

    "Tranches de vies, souvenirs de 14-18"

     

    Dans le froid de la nuit
    Il tremble
    Le temps,
    Comme son souffle,
    Lui est compté
    Il ne dort pas
    Il ne dort plus
    Tant d’obus
    Tant de gaz
    L’avenir est bouché
    Le présent boucherie
    Combien d’heures sombres
    Avant l’aube
    Il ne sait pas
    Il ne sait plus
    Sa montre s’est arrêtée
    A minuit quinze
    Sa tombe est la tranchée

    Son épitaphe
    S’écrira un jour
    En bleu horizon
    Sur le Chemin des Dames

    ABC

    <style></style>
      • Mardi 9 Juin à 10:00

        14/18 et 40/45 la même chanson... yes

    43
    eglantine lilas
    Mardi 9 Juin à 09:24
    eglantine lilas

    tu fais remonter à la surface des souvenirs de mon père me parlant des tranchées en 14/18.... 

    parlons plutot de ce petit vent frisquet qui m'a fait ressortir un pull ! printemps es-tu là ? 

    Bisous la miss

      • Mardi 9 Juin à 09:59

        wink2 pareil chez moi... il a fait si beau et puis.... là, brrrrrr !!! Bises

    42
    Mardi 9 Juin à 09:08

    Il ne faut jamais les oublier tous ces hommes(et femmes) qui se sont battus pour la France !! 

      • Mardi 9 Juin à 09:58

        La France et autres, oui !!! Bises

    41
    Mardi 9 Juin à 08:49

    Bonjour Fabienne. Que de morts et de familles décimées pendant ces deux guerres ! Mon grand-père maternel avait 8 enfants et devait être trop âgé pour y partir, mon grand-père paternel : je ne sais pas... Bonne journée et bisous

      • Mardi 9 Juin à 09:58

        En 40 ce fut le fils de mon grand-père qui dû se plier à la mobilisation... il en est rentré lui aussi, ouf... du bol pour ma famille... Mon père n'avait que 17 ans en 40... il alla travailler en Allemagne... De même, bises

    40
    Mardi 9 Juin à 08:31

    En te lisant Jill, j'ai une pensée pour mon grand-père maternelle qui a connu les tranchées et qui échangeait avec ma grand-mère, une lettre pas jour... Cette correspondance m'est revenue en héritage, et que de doutes dans ces échanges épistolaires.

    Bises et bon mardi

      • Mardi 9 Juin à 09:55

        Ok je vois ça....  A conserver avec soin Zaza, merci, bises

    39
    Mardi 9 Juin à 07:37

    De terribles moments vécus , et dire que les guerres sont encore présentes

    de part de monde ! 

    Bonne journée, bises

     

      • Mardi 9 Juin à 09:55

        Oui Danièle, cela ne s'arrête jamais.... hélas, bises

    38
    Mamazerty
    Mardi 9 Juin à 05:49
    Terrible!
      • Mardi 9 Juin à 06:30

        Juste pas de mot... les pauvres générations de 14 et 40 !

    37
    Mardi 9 Juin à 05:02

    Oui hélas des hommes  comme à cette époque il n'y en a plus 

    De nos jours il n'y a que des destructeurs dans les rues et des incapables au gouvernement dans tous les pays 

    Pauvre monde @ la dérive 

    Bisous et bonne journée Fabienne et tu as assumé pour ce défi pas facile 

      • Mardi 9 Juin à 06:32

        Ah pas faux côté rue, encore vu dimanche chez moi dans la capitale !!!! Vandales profitant d'une manif.... sarcastic eh oui ! Merci Rose, de même, bises

    36
    Mardi 9 Juin à 02:33
    colettedc

    Oui, en effet, il peut en témoigner ! Que de sang versé, hélas !!! Défi super bien relevé, Jill ! Bonne journée ! Bises♥

      • Mardi 9 Juin à 06:32

        wink2 merci aussi soeur Colette, bises

    35
    Viviane
    Mardi 9 Juin à 02:33
    Viviane

    Bonsoir Tite Jill ...

    Sale période que celle-là où les millions de morts ne se comptaient pas chaque jour. Aller au combat bon gré mal gré, rêver à revenir parmi les siens ... mais dans un sale état parfois,  de ces années sombres il reste plus de veuves que de combattants. Mais les mots comme les tiens résonneront encore pour transmettre et ne pas oublier.

    Les cieux aujourd'hui sont-ils aussi bleus qu'ils l'avaient rêvés ? ... pas sûr ...

    A l'époque ce n'étaient pas les portables qu'ils dégainaient pour montrer, mais les croquis étaient tout aussi parlants que des photos.

    Bisous Tite Jill et bravo !

     

      • Mardi 9 Juin à 06:37

        Bonjour Viviane, la chance que mon  grand-père maternel y revienne, pas sans séquelle, ma mère née en 25... je parle pour la guerre de 14 là !!!! Sinon moi je ne serais pas ici... sarcastic  Il y avaient des cinéastes qui filmaient à travers tout et le soldait qui dessinait des scènes.... On pas le droit d'oublier même si ce monde n'est tjs pas rose à vivre... merci, bises de tite jill

    34
    Mardi 9 Juin à 02:21

    Ne jamais oublier...

    Même si le temps passe, que jamais la mémoire ne s'efface car il y eut tant de souffrances et de sang versé...

    Quelle tragédie, la guerre...

    En tous lieux, de tout temps et pourquoi bien souvent?

    On ne peut que se demander???

    Très bien écrit, très poignant, merci à toi et réminiscences surtout en espérant des ciels lumineux!

    Gros bisous

    Cendrine

      • Mardi 9 Juin à 06:38

        Le pourquoi du comment Cendrine.... pfffff !!!!!  Oui, merci, bises

    33
    Mardi 9 Juin à 01:15

    Bonjour Jill

    oui une triste époque

    Je te souhaite une bonne journée

    Avec amitiés

    René

      • Mardi 9 Juin à 01:35

        Bonjour René... ah pour sûr ! Merci, de même; jill

    32
    Mardi 9 Juin à 00:43

    Bonsoir Ma Grande

    Y parait qu'ils se sont battus pour notre liberté

    Et nous, nous votons pour un type qui nous la supprime

    Triste frown

    Passe Une Bonne Nuit La Princesse et Fait de Beaux Rêves  

      • Mardi 9 Juin à 00:46

        Bonsoir mon p'tit... eh oui !  Gros soupir sur cette société ! De même, merci jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :