• Nostalgie...

     Nostalgie...

     

    Nostalgie...

     

    Quand grand-mère paternelle décéda
    Je dû dire adieu à ma campagne
    Elle était mon paradis de môme, libre...
    Père hérita de la maison de ville
    Comme il en court tant de par les rues, semblables.
    Adieu mon bout du monde, sans lampadaire,
    Son chemin de terre en nids de poule.
    Adieu les vaches au pré et le pot au lait,
    Le maillot troué au fil de fer barbelé,
    Le ruisseau aux salamandres et son saule têtard,
    L'oisillon tombé du nid, le champignon après l'averse,
    Les huttes de foin, nos cabanes de gosse,
    La maraude, le poing levé du fermier et ses jurons.
    Adieu les copains des 400 coups
    La bicyclette bleue, cheval de fer increvable,
    Le short de mes étés sur cuisses de grenouille...
    A la ville, à 14 ans, on devient une jeune fille,
    De bonne famille, on porte la robe,
    On ne fréquente plus les « mauvais » garçons...
    On range tout dans l'album du souvenir.

     

    A la ville mon père, à la ville
    On s'enferme dans le noir, le dimanche, au cinéma.
    Et la ville ma mère, et la ville
    M'a vue pleurer un soir, dans le noir...

     

     

    jill bill arf

     

    Nostalgie...
    WallFizz

     

    Pour l'Herbier de Poésie
    Piloté par Adamante

    Thème, les perles de pluie sur les herbes

    Sans illustration en imposé.

    Yahoo!

  • Commentaires

    56
    Dimanche 10 Septembre à 09:25

    Un jour il faut tourner la page... mais Dieu que ton texte est beau !

    Merci, jill.

    Bisous et douce journée.

      • Dimanche 10 Septembre à 10:34

        Eh oui, ne fut-ce que par l'âge... merci Quichottine, bises

    55
    Samedi 9 Septembre à 15:22
    Joli, émouvant, un beau souvenir du coeur!
      • Samedi 9 Septembre à 21:18

        Merci Mansfield...

    54
    Samedi 9 Septembre à 09:30

    Tu écris vraiment bien Fabienne. Ton poème plein de nostalgie est émouvant et gai à la fois. Je t'imagine bien avec tes cuisses de grenouille sur ta bicyclette bleue... Bisous et bonne journée !

      • Samedi 9 Septembre à 21:18

        wink2 merci Brigitte, j'étais du genre maigrichonne...

    53
    Samedi 9 Septembre à 09:00
    Chantal

    Oh ma petite Jill...Ton texte fait tout de suite remonter des souvenirs. J'étais une fille de  la ville mais j'avais des grands parents de campagne, un endroit qui n'existe plus maintenant, le près des vaches sert de cimetière et le reste remplacé par du béton ! Je crois que j'ai toujours parlé de ces endroits et que j'en parle encore et encore.

     

      • Samedi 9 Septembre à 21:17

        Je vois, merci Chantal...

    52
    Vendredi 8 Septembre à 22:34

    Bonsoir Jill,

    Hum ! tu réveilles les doux souvenirs d'une enfance à la campagne où  nous partions chaque fois vers une nouvelle aventure, dans les prés, les arbres et les chemins ...d'où nous ramenions mille merveilles et surtout la joie d'être libres de choisir nos jeux .
    Merci pour ce beau texte .

      • Vendredi 8 Septembre à 22:49

        Bonsoir Balaline... Il nous en fallait peu pour vivre de tout son saoul... yes wink2 Mais de rien, merci aussi, jill

    51
    Vendredi 8 Septembre à 19:58

    Bravo Jill un texte tres émouvant , heureusement les souvenirs restent et sont encore bien vivants sous ta plume 

    Bisous 

      • Vendredi 8 Septembre à 20:02

        wink2 yes merci Jazzy...  bises

    50
    Vendredi 8 Septembre à 19:23
    colettedc

    Comme c'est bon, Jill ! J'♥ beaucoup !!! Bonne soirée ! Bises♥

      • Vendredi 8 Septembre à 20:02

        Merci soeur Colettet, ah y revenir un peu, par la pensée.... bises de jill

    49
    Adamante
    Vendredi 8 Septembre à 19:22
    J'aime énormément ce texte, il est très émouvant. Je le rajoute ce soir. Merci,JB
      • Vendredi 8 Septembre à 20:01

        Grand merci Adamante  yes

    48
    Vendredi 8 Septembre à 17:52

    Ton texte fait tout de suite remonter des souvenirs. J'étais fille de ville mais j'avais des grands parents de vacances. Je crois que j'ai toujours parlé de ces vacances et que j'en parle encore et encore.

    Peut-être pour cela que j'aurais beaucoup de mal à quitter notre village. Bien sûr, plus rien sauf le boulanger, le boucher encore dix huit mois et l'âge continue à avancer. Je me dis qu'en ville ce ne doit pas être facile si tu as du mal à te déplacer car les commerçants ne sont pas dans tous les quartiers et pas à ta porte. On fera avec les livraisons comme beaucoup.

    Merci Jill pour ce texte.

    Bises4

      • Vendredi 8 Septembre à 18:00

        Eh oui c'est le hic dans un village... bon si le net passe, mieux encore que le téléphone et que tu peux passer commande... de nos jours village ou pas, à la mode !!! wink2 Merci aussi, bises4

    47
    Vendredi 8 Septembre à 17:12

    Au moins il reste les beaux souvenirs, ce que tout le monde n'a pas.

      • Vendredi 8 Septembre à 17:59

        Oui Solange, il y a des mômes bien malheureux sur terre... merci !

    46
    Vendredi 8 Septembre à 16:18

    Très nostalgique tout cela Jill.

    Bises et bonne fin d'après midi

      • Vendredi 8 Septembre à 16:25

        Ah bien un peu Zaza, c'est que j'ai aimé cette enfance dans ce coin de mon p'tit pays... bises

    45
    Vendredi 8 Septembre à 15:25
    Renée

    Quelle texte magnifique Jill, ces enfants qui  heureux étaient mais, le béton arpente pour jeux ou école et qui ne rêve que des ces instants magique désormais conjuguer au passé......très émouvant. Bisoussss

      • Vendredi 8 Septembre à 15:46

        Merci Renée... On avait peu de jouets, surtout un vélo, alors la campagne quel terrain de jeux, en liberté, de nos jours on a peur pour nos enfants, ville ou pas, les prédateurs sexuels...  Bises

    44
    Vendredi 8 Septembre à 15:20

    Il y a des parties de nos vies indélébiles, l'émotion ne se dissipe jamais lorsqu'on pense à ces moments privilégiés. Ils nous font de la peine mais ils nous rappellent aussi le bonheur de ce que nous avons vécu et cela n'a pas de prix.

    La vie n'était pas toute rose mais elle avait des saveurs qu'il est très difficile de retrouver...

    Un texte magnifique, je suis juste sous le charme et je te fais de gros bisous...

    Cendrine

      • Vendredi 8 Septembre à 15:45

        OUI sur toute la ligne Cendrine !! Je t'embrasse, jill

    43
    Vendredi 8 Septembre à 15:18

                                       J'en connais beaucoup qui ont dû quitter la campagne de leur enfance et qui ne s'en remette pas ... je suis une fille de la campagne et je crois que j'aurai bien du mal à la quitter mais avec l'âge parfois on n'a pas le choix, la proximité de la ville a ses "bons côtés services divers" ... Ton texte est si nostalgique mais si vrai qu'il me fait frissonner ... et puis la météo n'arrange rien ... comme l'on dit "l'été a pris sa retraite tôt" ! (lol) .

                                    Bises Jill pour un bon week end !

                                   Nicole

      • Vendredi 8 Septembre à 15:44

        Merci Nicole... eh oui, il faut au moins la voiture, hier on n'avait que le vélo et nos pieds, on faisait avec... de nos jours !!! sarcastic Il ne fait pas bon vieillir de toutes façons... merci, demain absente, je vous reviendrai dimanche, de même, bises

    42
    Vendredi 8 Septembre à 14:51

    La campagne c'est bien , la ville est appréciable quand on vieillit...yes

    Merci Jill  pour ton texte , j'adore ...yes

    Bisous

      • Vendredi 8 Septembre à 15:42

        Oui Thérèse, à un moment donné sarcastic on est trop isolé en campagne, merci, bises

    41
    Vendredi 8 Septembre à 14:40

    Dame Nature et ses merveilles...rien ne peut remplacer ça....même pas les étoiles de cinéma!

    Bonne fin de semaine Fabienne

    40
    Vendredi 8 Septembre à 14:39

    toujours difficile de quitter des lieux aimés!

    bonne journée, bises

    danièle

    39
    Vendredi 8 Septembre à 14:14
    Séverine

    Oh, je compatis, on est tellement mieux à la campagne... sauf pour les courses !

      • Vendredi 8 Septembre à 14:36

        Ah n'est-ce pas... eh oui les commerces à la campagne, à part la ferme, nada... et de nos jours pire encore... merci les ambulants, nous avions recours à leur services déjà, brasseur, boulanger, ramasseur de vieux métaux, glaces... yes

    38
    Vendredi 8 Septembre à 14:01

    oui jill j'ai vu sur G+ 

    beaucoup d'émotion et  de regret pour cette vie en liberté ! 

    bises

      • Vendredi 8 Septembre à 14:34

        Ah revenir en arrière mission impossible, je parle enfance, d'ailleurs cette rue a bien changé et la maison n'existe plus, moins de vert et plus de maisons !! Bises

    37
    Jak
    Vendredi 8 Septembre à 13:35
    Un merveilleux texte
    Souvent on préconise d aller de l'avant,mais fichtre, qu il est doux de revenir sur ce passé qui a fait ce que nous sommes
    Amitiés
      • Vendredi 8 Septembre à 14:33

        Merci Jak, oui tout à fait ! wink2

    36
    eliane
    Vendredi 8 Septembre à 13:26

    J'ai passé ma vie dans cette ambiance !...heureuse d'aller à la ville en visiteuse !

    Et plus le temps passe ,plus je me dis que c'était bien ! Ta nostalgie est douce !!

    bises 

      • Vendredi 8 Septembre à 14:33

        En visiteuse, oui ma foi, fallait bien faire les courses yes Merci dame Eliane, bises 

    35
    Vendredi 8 Septembre à 12:58

    très belle illustration de nos vies d'antan!!! cela fait remonter de jolis souvenirs...

    bisous

    françoise

      • Vendredi 8 Septembre à 14:32

        Merci Françoise, bises wink2

    34
    Vendredi 8 Septembre à 12:45

    on est tous attachés à un lieu et s'en éloigner est parfois un brise-coeur

      • Vendredi 8 Septembre à 14:31

        Oui Evelyne, parfois les enfants nous demandent de nous rapprocher d'eux... mais, pas si facile après plus de 60 ans dans le même coin...

    33
    Vendredi 8 Septembre à 12:35

    Deux vies bien différentes l'une enrichissant l’autre dans un sens comme dans l'autre... C'est bon de connaître les deux yes

      • Vendredi 8 Septembre à 14:30

        Ce n'est pas faux ABC, mais gamin la campagne quel terrain de jeux !!!  wink2

    32
    Vendredi 8 Septembre à 12:19

    Coucou par ici, Jill. Que tu as la nostalgie jolie ! On entre avec toi dans tes souvenirs et on s'émeut aussi. Superbe ! Gros bisous !

      • Vendredi 8 Septembre à 12:28

        Hello Lenaïg... wink2 A chacun son enfance, sa jeunesse, suis contente de l'avoir vécu-là plutôt que toute entière à la ville, bises

    31
    Vendredi 8 Septembre à 11:37

    ça transpire le vrai

    Tu peux comprendre j'en suis certaine lorsque je pars autant que faire se peut dans ma campagne jolie , celle qui m'a vue grandir wink2

    Bonne journée Fabienne 

      • Vendredi 8 Septembre à 12:26

        Oui Rose, je le comprends !!! yes N'est-ce pas là la vrai vie.... de même, jill

    30
    Vendredi 8 Septembre à 10:37
    lilousoleil

    Très très beau texte ! du vécu semble t-il 

    avec le sourire

      • Vendredi 8 Septembre à 10:41

        Merci Lilousoleil, un grand oui ! yes

    29
    Vendredi 8 Septembre à 10:37

    Tiens ça me rappelle des souvenirs aussi

    Quand on allait chez mon grand pere........

    Merci du partage Jill

      • Vendredi 8 Septembre à 10:41

        Merci Ghislaine, je demeurais à la campagne, mes grands-parents, des deux côtés en ville... mais de rien ! 

    28
    Vendredi 8 Septembre à 10:26

    Oh! Que j'ai aimé, que j'aime ce texte Jill!

      • Vendredi 8 Septembre à 10:31

        Merci à toi, c'est ma jeunesse jamadrou... que j'ai tant pleuré une fois en ville...yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :