• Quand la terre...

     

     Quand la terre...

     

     

    Quand la terre

    Tempê'tueuse se déchaîne

    Telle un tsunami ennemi,

    De Morvarc'h la bête noire,

    Brisant comme du verre

    Nos vies naines

    Face à lui,

    Fulminatoire...

     

    Que de frêles esquives

    Dans le fracas,

    Ah eaux si vives

    Engloutis nous voilà

    Comme dans la gueule

    D'un ogre de conte

    Seul

    L'oiseau au-dessus monte...

     

    Un plus faible, un plus petit

    Grand de part ses ailes, sa différence,

    Comme l'espoir nous tient en vie

    Au plus mal de nos existences...

     

    jill bill

     

     

    Quand la terre...
     Sur une illustration de jamadrou

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    25
    Vendredi 8 Février à 09:18

    Bonjour Fabienne. Un poème tumultueux et inspiré pour illustrer cette peinture sombre ! Bisous

    24
    Jeudi 7 Février à 22:49
    colettedc

    Un très bon texte pour accompagner l'illustration de Jamadrou, Jill ! Bravo ! Bises♥

    23
    Evy
    Jeudi 7 Février à 22:07

    Une beau poème qui prend au coeur bisous et douce soirée

    22
    mamazerty
    Jeudi 7 Février à 19:28
    mamazerty

    espérer même quand il fait sombre en nous...

      • Jeudi 7 Février à 20:10

        On a de quoi douter de tout en ce bas monde qui n'est ni rose ni violette... Allez la belle soirée à vous tous et haut les coeurs, bises, jill

    21
    Jeudi 7 Février à 18:17

    Bonsoir Jill Bill, ton texte est emprunt de poésie, d'urgence et de questionnement , il faut donc agir et vite !! belle soirée !

    20
    Jeudi 7 Février à 18:06

    Un texte qui nous fait réfléchir

    19
    Jeudi 7 Février à 17:09

    Je viens de revenir sur ce poème... sur ce tsunami plutôt... Je sais bien que vous avez de nombreux commentaires et donc de lecteurs... et je me suis posé une question: faire de ce blog un recueil de poésies... éditées ... Oui! je sais! La poésie, sauf auto-éditée...Ça ne marche  pas ... Alors vive ce blog qui n'empêche pas, et même au contraire, que les poèmes soient lus et commentés  et même... édités sous une autre forme: dans l'avenir... quand la terra mourra et que les poèmes voleront vers la galaxie n° 352415100361063051420504...

      • Jeudi 7 Février à 18:49

        winktongue auto-édition ne m'attire pas... Je me contente du blog, et le jour où il y aura le mot fin, j'aurai vécu, non de ma plume, mais des moments inoubliables, des heures de travail, car s'en est un, même gratuitement, yes

    18
    Jeudi 7 Février à 17:04
    Danielle 1943

    Bur JILL 

    un très beau texte qui est intéressant et ceci peut arriver mais là j apprécie Merci beaucoup de nous l offrir et un très Bon Jeudi  profite et en prenant soins de toi bisous Dann

    17
    Jeudi 7 Février à 15:41

    Un tres beau duo entre la peinture et les mots , un grand chapeau à vous deux .

    Bises 

    16
    Jeudi 7 Février à 13:44

    au rendez vous surprise de 11h la sentence est fulminatoire

    dans ce gigantesque bouillon de 11h  trouver l'envol d'un minuscule espoir.

    Un très beau texte Jill merci!

     

     

      • Jeudi 7 Février à 18:49

        Au plaisir jamadrou...

    15
    Jeudi 7 Février à 13:40
    Renee

    C'est bien tristetounet chez toi aujourd'hui....Bisous Jill

    14
    Jeudi 7 Février à 13:32

    Nous sommes si petits face à la Nature, à ses " mouvements d'humeur " ... 

    Humilité, et respect. 

    Merci Jill et Jamadrou.

    13
    Jeudi 7 Février à 13:16

    Oui une image  donnant l'impression d'la fin du monde 

    Bonne journée 

     

    12
    Jeudi 7 Février à 13:05

    Harmonie texte et image! On dirait du Ariane Grimm qui illustrait ce qu'elle écrivait! Mais sans tsunami heureusement sinon je ne serais pas là pour en parler! Bonne journée et s'il vous pla$it Madame Jill Bill... poursuivez! D'ailleurs j'y de ce pas pour vous lire, Gisèle

      • Jeudi 7 Février à 13:51

        Merci "autobiographie" pour votre allusion à Ariane Grimm...peindre pour raconter, ou raconter pour mieux peindre, art thérapie où délivrer aux autres une part de soi-même  délivre d'un fourmillement incessant

        ...

    11
    Jeudi 7 Février à 12:15
    LADY MARIANNE

    triste mais tellement poignant-
    un tableau qui t'as bien inspirée- bravo !!
    bisous du jeudi-

    10
    eglantine lilas
    Jeudi 7 Février à 11:45
    eglantine lilas

    happy je n'avais pas vu l'oiseau ! beaucoup de fracas, de tourments dans ce tableau...

    tu en "déduis" un beau message...perso j'en serais bien incapable. Le cheval pourrait m'emmener dans un ailleurs plus paisible....

    bisous

    9
    Jeudi 7 Février à 11:41

    Superbe toile de Jamadrou et ton texte la sublime, bravo Jill . Bisous

    8
    Jeudi 7 Février à 11:38

    Rien n'est toujours comme nous le voudrions... on dit que l'espoir fait vivre, je crois que c'est important.

    Je ne sais ce que j'aurais écrit sous le cheval de Jamadrou, mais ce cheval est magnifique.

    Il ne faut jamais se laisser engloutir.

    Passe une douce journée. Bisous.

    7
    Jeudi 7 Février à 11:35

    Les tourments de la vie entrainent parfois des tempêtes et des orages, voire des ouragans... Mais l'oiseau de la paix peut changer la face du monde, et calmer les éléments déchainés... Ben quoi? on peut rêver....

    bisous

    6
    Jeudi 7 Février à 11:20

    Elements incontrolables naturels ...l'oiseau nous rassure parfois 

    Bises Jill

    5
    Jeudi 7 Février à 11:09
    Ton poème est tristement beau. Il faut garder l'espoir. Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :