• Troubles cérébraux...

    Troubles cérébraux...

    Pour l'Atelier d'Ecriture chez Ghislaine

    Un texte avec huit mots en imposé

    « Adieu, vrai, vertige, avouer

    flâner, liberté, jamais, ailes »

    Ou le thème « Folie »

     

     

     

    Troubles cérébraux...

     

     

    Entrer dans une folie,

    Une démence à ne plus en sortir

    Il faut avouer que ça fait peur

    A l'autre dans un couple...

     

    Adieu la p'tite vie tranquille

    Madame n'en fait qu'à sa tête, toquée,

    Ses bêtises, ah ses bêtises,

    Un vrai défi à vivre, au jour le jour !

     

    Mûre pour l'asile, ma foi,

    Tout le contraire de la sagesse

    Sa folie sa liberté,

    Vertige pour son époux, jamais en paix...

     

    Sa folie, ses ailes

    Sa démence, sa nouvelle vie

    Ses rires, ses actes, son accoutrement

    Font se retourner les gens sains...

     

    Flâner avec, c'était à en rougir mon père,

    Tu as eu bien du courage, toi...

    Moi j'avais la honte en rue, en magasin...

    Quand j'y repense, j'en souris comme j'en soupire !

     

    Entrer dans une folie

    Une démence à ne plus en sortir,

    Ce comportement imprévisible

    Rempli de frasque, de loufoquerie...

     

     

    jill bill sarcastic

     (Article programmé)

     

    Troubles cérébraux...

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    24
    Mardi 22 Septembre à 21:37

    Bien d'accord avec Mamazety ! Qqs fois, ça ferait du bien d'avoir un brin de folie, de  savoir larguer les amarres.... yes

    Mais ma pauvre mère obligée de subir les dérangements de mon père, atteint d'une terrible maladie : celle dont on ne parle guère, mais qui rend les gens fous : la maladie du trijumeau 
    (Appelée également "névralgie du trijumeau", la névralgie faciale correspond à l'irritation de l'une des 12 paires de nerfs crâniens qui innervent le visage, le nerf trijumeau, ou nerf numéro 5. Elle se manifeste par de vives douleurs qui touchent un côté du visage..... etc)

    MERCI Fabienne ! J'ai souffert le martyre en voyant mon père tomber dans cet état... et n'en suis pas remise si lgtps après.... tjrs cette peur de l'hérédité .... ça mine aussi ???

    Je t'embrasse fort

     

      • Mardi 22 Septembre à 21:48

        Mon père sur la toute fin de sa vie en fut atteint, par instant, il avait du mal à supporter cette douleur et le home ne pouvait rien pour lui !  Son médecin n'en fit cas ! Une crise cardiaque un soir de septembre 2013 le rendit paisible à jamais... Ben oui l'hérédité, ça fait peur... merci Luciole, bises  

    23
    Mardi 22 Septembre à 18:23

    Dérangé, iconoclaste, un peu timbré mais génial!

      • Mardi 22 Septembre à 18:59

        Tout à fait... yes

    22
    Mardi 22 Septembre à 13:26

    Une bien triste maladie qui voit l'oubli de ceux que l'on aime le plus......

    C'est très dur ç vivre je pense.

    Mes parents n'ont pas eu le temps de l'avoir...Mais qui sait si cela n'aurait pas été mieux que cette fin trop jeunes ??

    Merci ma JILL

      • Mardi 22 Septembre à 14:25

        Eh oui Ghislaine, que "choisir"... façon de parler !!!! De rien, bises

    21
    Lundi 21 Septembre à 16:11
    Renée

    Une maladie qui fais souffrir l'entourage mais le patient aussi qui même un peu fou se rend bien compte que quelque chose ne va plus...dur réalité..Bisous Jill

      • Lundi 21 Septembre à 16:13

        Je ne sais si ma mère s'en rendait compte... tjs euphorique et gamine comme pas deux, bref... mieux vaut... bises, jill

    20
    Dimanche 20 Septembre à 04:19
    colettedc

    Imprévisible et, si triste tout à la fois ! Pas facile pour l'entourage, non !!! Oui, que de courage il a eu !!! 

    Bon dimanche Jill !

    Bises

    19
    Evy
    Samedi 19 Septembre à 20:30

    C'est sur que 2020 on oubliera jamais et ce grain de folie  anime la vie au quotidien passe une bonne soirée bisous

    18
    Samedi 19 Septembre à 20:04
    Josette

    tristes années à vivre... même sans sortir cette surveillance épuisante et n'en voir pas la fin... ne jetons pas la pierre à ceux qui sont proche des déments séniles ou non. Maman je pense à toi et pourtant je t'en voulais de nous faire vivre avec ta maladie d’Alzheimer .

    bises jill 

      • Samedi 19 Septembre à 20:12

        yes on subit Josette, papa avait tenté de la mettre en home mais elle lui hurlait dessus à chaque fois qu'il en parlait... quitte à rentrer avec elle ! Non pas facile du tout... bises jill

    17
    Samedi 19 Septembre à 19:36

    La démence de l'autre dans un couple doit être vraiment difficile à vivre .  Pour les enfants ce sont surtout vis à vis des autres qu'ils se sentent gênés. 

    Bien vu pour ce défi .

    Bonne soirée 

    Bises 

     

      • Samedi 19 Septembre à 19:51

        Histoire qu'a connu mon père avec sa femme ma mère, de 1998 à 2002... suite à une attaque elle décèdera dans le mois, certes un deuil reste un deuil mais ici une délivrance pour tous... ma mère qui ne se voyait pas démente agissait à la légère jour après jour au point que papa qui devait la surveiller toutes ces années en devint cardiaque ! Vrai que moi sa fille, j'avais la gêne quand je croisais ses voisins qui s'inquiétaient qu'elle ne mette même le feu à sa maison en jouant avec des bougies et des allumettes, entre autres bêtises... Une triste fin aussi, paralysée, sans pouvoir bouger, parler, manger !  Je n'ai rien oublié malgré le temps qui passe.... Merci à tous, douce soirée, les dernières de l'été !  Bises, jill

    16
    Samedi 19 Septembre à 13:57

    En voilà un ou une qu'il faudrait purger avec quatre brins d'ellébore! Ça va pas la tête?  ma bonne commère, je ne li envoie pas dire même si vous parlez bien! Bobo la tête?

     BOnne journée, Gisèle

    15
    Eglantine Lilas
    Samedi 19 Septembre à 11:27
    Eglantine Lilas

    happy juste un p'tit brin c'est pas mal non ?  l'avantage c'est que la personne elle ne s'en rend pas compte...pour l'environnement c'est autre chose !

    bonne fin de semaine

    bisous 

    14
    Samedi 19 Septembre à 08:41
    Serait elle mieux sans sa folie ?
      • Samedi 19 Septembre à 12:00

        Une vie ordinaire, avec, une vie de... folie ! yes

    13
    Samedi 19 Septembre à 08:41

    Coucou Jill.

    Vu sous cet angle est bien désolant pour les autres qui ne comprennent rien à rien, mais le grain de folie est super et anime la vie au quotidien. Je suis ce ceux là, pas toujours de tout repos pour mon conjoint, mais que de crise de rigolade au quotidien.

    Bises et bon weekend

    12
    Vagamonde-bis
    Samedi 19 Septembre à 08:28
    C'est bien triste !
    Par contre un petit brin de folie, ça peut être amusant...
    11
    Samedi 19 Septembre à 08:12

    C'est vrai que ce n'est pas facile... y être confronté au quotidien dans un couple, c'est terrible.

    Le regard des autres n'arrange rien.

    Mais c'est une belle réponse au défi. Bravo !

    Bisous et douce journée.

    10
    Mamazerty
    Samedi 19 Septembre à 08:07
    C'est triste, Fabienne. Parfois la frontière est si floue,si facile à passer,un peu comme larguer les amarres...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :