• Tire Igor, tire...

     

     

    Comme une envie

    De freiner la course du temps

    De toutes ses forces

    Gagner du temps

    Sur la mort qui nous divorce

    D'avec la vie...

     

    Etrangler les heures

    Assassines

    Etre soi même un peu assassin

    Rallonger son destin

    Dérouler lentement la bobine

    Pauvre mortel pleureur...

     

    Nos forces unir du poing

    Dans un tire à la corde

    Nos violons qu'on accorde

    Pour danser longtemps et plus loin...

     

    Pépin plutôt que fin grain

    Au sablier

    Retarder la vie éternelle

    Etre rebelle

    A l'idée

    De n'être un jour plus rien...

     

    Tire Igor

    Tire plus fort !

     

    Et que grondent les cieux

    Et que nous grondent les dieux,

    Les métiers de la mort pareils

    Vivant du dernier sommeil,

    Tire Igor

    Tire plus fort !

    Je veux vivre encore

    Et encore...

     

     

     

    jill bill yes

     

     

    Tire Igor, tire...
    Igor Morski

     

    Pour l'Atelier d'Ecriture Mil et Une

    Illustration en imposé, mot, facultatif
     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Un jour un home...

    Pour le Nid des Mots chez ABC

    Le thème imposé de décembre 2019

    « La solitude »

     

     

    Un jour un home...

     

     

    Adieu la maison

    Placée en chambre désormais

    Prison tous soins offerts

    « Tu y seras bien mieux mère »

    Des mots au plus que parfait

    Que l'octogénaire le veuille, ou non... !

     

    Seule au milieu des autres

    Avec quelques objets retenus

    Histoire de garder un peu de passé,

    Seule au milieu des autres

    Avec cette autre vie qui continue

    Là, d'abord toute égarée...

     

    Et puis, et puis de fil en aiguille

    Les visites de la fille,

    Ô clair-semées,

    Les habitudes tracées

    Sur ce nouveau chemin

    Et attendant l'heure du « sapin »...

     

    Seule au milieu des autres

    Cette usine à vieillards

    Avec le va et vient du croque-mort

    Seule au milieu des autres

    Ces impotents, ces séniles, ces bizarres

    Que l'hiver de l'âge dévore...

     

    La fenêtre, la télé, en autocar une sortie,

    Qu'elle le veuille ou non,

    Histoire de boire le café ailleurs

    Pour une heure

    Ou deux d'animation

    Se raccrocher au monde grouillant de vie...

     

    Toujours seule au milieu des autres

    Ces impotents, ces séniles, ces bizarres

    Ce cirque qu'on débarque un après-midi

    Au milieu des autres

    Les biens-portants, eux ce cauchemar,

    Ce naufrage de la vie...

     

     

     

    jill bill frown

     

    Un jour un home...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    31 commentaires
  • Rosa Bonheur

     

    Rosa Bonheur

     

     

    Le pinceau de Rosa c'est ça...

    Ca, scène de la vie paysanne

    Paysanne et paysan au champ

    Et puis le boeuf, l'âne, ou le cheval

    Obéissant comme enfant

    A l'heure des récoltes sous le brûlant soleil...

     

    Si peu d'ombre,

    Chapeau noir pour lui

    Bonnet de coton pour elle

    Le pinceau de Rosa c'est ça,

    Encore et encore...

     

    A une femme artiste peintre

    On lui commande ça et ça

    Mais pas ça, le marché aux chevaux

    Sa scène virile...

     

    Le duc de Morny lui rit au nez

    A l'idée, seul un homme en est capable...

    Non, pour l'Etat Français

    La commande ça sera ça, la fenaison en Auvergne !

     

    Soit, selon votre bon plaisir monsieur le Ministre

    Mais... En parallèle

    Son envie fait son chemin...

     

    Une année lui sera nécessaire

    Pour étudier ce marché musclé, fougueux...

     

    Résultat, une toile immense et triomphale...

    Que du bonheur pour Rosa Bonheur

     

    Le duc de Morny se ravise, il la veut !

    Il ne pourra que s'en mordre l'index,

    Vendus sont les chevaux de ce marché...

     

    Après la tombe son succès retombe,

    La tendance ira au modernisme

    Autres génies, autres peintures...

     

     

    Rosa Bonheur 1822-1899

     

     

    jill bill

     

    Rosa Bonheur

     

    Rosa Bonheur
    Toiles de Rosa Bonheur

     

    Pour l'Herbier de Poésie

    Piloté par Adamante

    Sur une image en imposé

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    36 commentaires
  • Le coucou du vendredi, haïku, senryû, thème: "tempête"...

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, thème: "tempête"...

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, thème: "tempête"...
    RTBF.be

     

    Tempête en mer

    chalutier chavire au large

    Combien de marins...

     

    Tempête de sable

    arrivée entre nos murs

    Son grain de folie

     

    Tempête de neige

    pyramides de poudreuse

    Arbre momifié

     

    Un souffle puissant

    à décorner les bovins

    Baleines retournées

     

    Rafales à poigne

    le bois tel un jeu de quilles

    Bouleau abattu

     

    Glisse la tuile

    sur mon toit toboggan

    Eole s'amuse

     

    Un gros tourbillon

    envoie valser en morceaux

      pauvre guinguette

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, thème: "tempête"...

    Pétrel tempête

    petite hirondelle de mer

    Oiseau hauturier

     

    Le concours Lépine

    une tempête sous un crâne

    Louis d'or pour lui

     

    D'écho en écho

    une tempête médiatique

    Décès d'une princesse

     

    Avoir eu vent de

    tempête dans un verre d'eau

    Escobarderie

     

     

     

    jill bill wink2

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, thème: "tempête"...
    Paperblog

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    38 commentaires
  • La peur...

     Pour la communauté les Croqueurs de Môts

    Colette à la barre n°228

    Pour les jeudis/poésie

    Le 5-12 thème « le courage »

    Pour le 12-12 thème « la peur »

     

     

    La peur...

     

    La peur est nécessaire,

    Pour survivre face au danger,

    Cette émotion comme le monde vieille...

     La crainte réelle ou imaginaire

      Dont on aimerait se libérer

    Aussi profonde soit-elle...

     

    Les peurs de l'enfant

    Celle de l'obscurité, kénophobie,

    Qui a tout de la tombe

    Ce noir aveuglant

    Qu'une lampe

    Aux ombres chinoises

    Inquiétantes

    N'apaise guère...

     

    Sur les murs, au plafond

    Elle projette, il faut qu'il affronte

    Fantôme et dragon

    Comme sortis d'un livre de contes...

     

    Et, la peur du clandestin

    La peur des lendemains

    La peur de la foule

    La peur de la houle

    La peur de manquer

    La peur d'oublier 

    La peur des gens

    La peur du vent

    La peur de souffrir

    La peur de mourir

    La peur des cadavres

    Et toutes ces peurs qui navrent...

     

     

    jill bill aww

     

    La peur...
    daddylemme

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    41 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique