• Les terrils...

    Les terrils...

    Pour la communauté les Croqueurs de Môts

    JB à la barre n° 253

     

    Jeudi poésie du 16 septembre 2021

    Un texte en patois de votre choix...

     

     

    Les terrils

     

     

    Du Pas d'Calais jusqu'à dins ch'Nord,
    In les vot tertous alignés,
    Marquant tout l' pays des effrorts
    que ché mineurs ont toudis faits.

    Y in'a des ronds, des pointus,
    des ceux qui sont pus allongés.
    Combin d'infants ont jué d'sus
    Malgré qui avot du dinger !

    Y in'a des rouches et des noirs :
    L'couleur ch'a fait leu qualité.
    I n'ont jamais pris fu, ché noirs,
    Tandis qu'les rouches i ont brulé !

    In dit qué l'fu, faut d'n'avoir peur.
    Pour chu qui in est d'nou terrils,
    Si n'brûl'tent point, ch'est un malheur.
    Tous les gins vous l'diront, ichi !

    A ch't'heure in veut les imbellir
    In y plantant des tiots arbus :
    I paraît qué cha féra v'nir
    Des vacanciers qui iront d'sus !

    cha s'ra, fort certain'mint pus biau,
    Mais cha much'ra la vérité :
    Des terrils verts ! Cha s'ra nouviau !
    Ch'n'est point pour cha qui tottent faits !

    Croyez-mé ou n'mé croyez point :
    A tous les cops, quand j'arviens d'long,
    Qué j'arvos les terrils d'min coin,
    Eh bin... min coeur... i fait un bond !!

     

     

    Marceau Dégallaix

     

    Fils de mineur, il est né en 1909 à Anzin. Il fut instituteur à 'école des Houllières à Rouvroy, puis secrétaire au service géologique des mines. Il reçu de nombreux prix et diplômes de l'académie d'Arras, de la société des poètes et artistes de France. Il fut l'auteur d'un recueil de poèmes "Essai de rimes".

     

     

    Les terrils...

    https://www.10thingstosee.com/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    38
    Mardi 21 Septembre à 18:23

    je pense avoir compris l'essentiel et c'est un bien beau choix de poème en effet. Il y a aussi des terrils qu'on transforme en piste de ski ou de luge l'hiver. Il me semble mais je me trompe peut-être. Bises

      • Mardi 21 Septembre à 18:37

        C'est fort possible Jeanne, chez moi j'ai une piste de ski artificielle, créée, mais en neige à canon.... bises jill merci !

    37
    Samedi 18 Septembre à 18:36
    josette

    que du plaisir à lire... on devine ce qu'on ne connait pas facilement !

    bise jill notre frontalière 

      • Samedi 18 Septembre à 18:52

        wink2 merci Josette, bises

    36
    Doderisse Denise
    Vendredi 17 Septembre à 20:53

    Bravo pour ce poème en ch'ti

    Très beau

    Bises

      • Vendredi 17 Septembre à 22:29

        Merci Denise, bonne nuit, jill bises

    35
    Vendredi 17 Septembre à 08:40

    Bien trouvé Jill

    J'ai tenté de participer sur Emprises

    J'ai vu récemment une belle émission sur le nord et les mineurs...
    Bisous

      • Vendredi 17 Septembre à 08:59

        Merci Marine.... ça méraiti bien une émission voire plus, bises

    34
    Jeudi 16 Septembre à 17:38

    Un beau poème en ch'ti pour rendre hommage à ces territoires miniers! Bravo Jill!

    Désolée, mais sur ma page FB on me refuse le lien vers ton blog!!!! j'ai coché "pas d'accord avec cette décision" mais impossible de le publier! arg grrrrr, je ne comprends pas cette décision!!!!

    Pour la traduction de mon poème, suis comme toi! heureusement qu'elle est là! je ne parle pas breton...mais j'adore la bretagne, j'y vis maintenant depuis un an... et encore plus la mer!!!!

    Belle soirée à toi! Bisoussss

     

      • Jeudi 16 Septembre à 18:39

        Merci Annick...  les mystères de l'informatiques sarcastic Ah la mer c'est le décor que j'aime avant toute chose aussi... de même, bises JB

    33
    Jeudi 16 Septembre à 17:07
    colettedc

    Un bien joli choix de poème, Jill. Je n'ai pas tout compris ; c'est normal, hein. bien entendu. J'en ai tout de même saisi le sens. C'est l'essentiel, je crois. Bon après-midi de ce jeudi suivi d'une agréable soirée. Bises

      • Jeudi 16 Septembre à 17:16

        wink2 merci Colette, normal, on ne peut parler et connaître tous les patois du monde... ici ça parle du paysage du mineur de fond... bises jill

    32
    Jeudi 16 Septembre à 16:38

    Merci Jill d'avoir partagé ce si beau texte en honneur à "nos" terrils ... mémoires du passé de notre région et du labeur de nos parents, grands parents ... Je parle encore couramment  le ch'ti en famille et entre amis mais j'ai beaucoup plus de mal à l'écrire, il est vrai que le patois de chez nous était interdit dans les écoles ... 

    Ce poète, bien de chez nous, a raison, les terrils  verdoyants attirent de nombreux randonneurs et touristes désormais. Ce sont les "montagnes" du Nord .

    Les temps changent mais le souvenir reste comme il est dit . Bises dans ta soirée Jill, le soleil "a osé" se pointer (lol) ! Nicole

      • Jeudi 16 Septembre à 17:18

        Oh mais avec plaisir Nicole, nous avons nos terrils aussi... yes alors quoi de plus normal que de choisir ce texte et cet auteur du Nord... Oui pour le souvenir même si.... Ici nous avons eu une journée couverte et un léger soleil qui se pointe..... bad trop tard !!! Bises

    31
    Jeudi 16 Septembre à 16:28

    Il faut se concentrer un peu plus en lisant mais ça reste assez compréhensible ;)

    bises

      • Jeudi 16 Septembre à 17:19

        Je le pense, voilà pourquoi je n'ai pas traduit ! Il est des patois par contre... Bises

    30
    Jeudi 16 Septembre à 15:53
    Renée

    Voilà du Chti et j'avoue que j'aime bien.....Bisous

    29
    Jeudi 16 Septembre à 12:09

    Cela me rappelle ma jeunesse les années où j'ai habité Valencienne... Dur, dur au départ de tout comprendre, puis on s'y fait et on s'amuse avec ce patois ch'nord...

      • Jeudi 16 Septembre à 12:21

        Cool... merci alors !

    28
    Jeudi 16 Septembre à 12:02

    Un bien beau poème en cht'i sur ces terrils qui font la fierté du Nord . Pas besoin de traduction ,  c'est vraiment vivant et bien écrit 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Jeudi 16 Septembre à 12:21

        Oui Jazzy, merci, bises jill wink2

    27
    Marie de Cabardouche
    Jeudi 16 Septembre à 11:18

    Ach... C' tès terrils, hoummèges è travouailleux bin coraigeous, i devrôt étre interdit d' lès r'verdouailli... Paroles de Cabardouche. Merci Jill !

      • Jeudi 16 Septembre à 11:34

        Voui les Cabardouches, qu'on y touche point !! Vindiou.... yes un monument historique !!! Mais de rien...

    26
    Jeudi 16 Septembre à 10:29

    Bonjour Fabienne. C'est du patois mais l'on arrive à comprendre. Ce poète est attaché à ses terrils et  c'est bien normal. Bonne journée et bisous

      • Jeudi 16 Septembre à 10:40

        Bonjour Brigitte, oui, absolument.... merci, de même, bises jill

    25
    Jeudi 16 Septembre à 10:18

    Bravo Jill ch'ti texte bien réalisé...bon jeudi et merci pour Yvette Horner.

    bisous

    Arlette

      • Jeudi 16 Septembre à 10:39

        winktongue oh mais de rien, merci aussi et bon jeudi, bises

    24
    MemeYoyo
    Jeudi 16 Septembre à 08:44
    MemeYoyo
    Merci Jill pour ce poème en ch'ti. Je l'ai relu deux fois. Très beau poème. Ma grand mère était née à Corbie. Elle employait quelques mots en patois. La vie était très dure dans le Nord. Je pense que c'est pour cette raison qu'elle est venue vivre à Paris. Bonne journée. Gros bisous
      • Jeudi 16 Septembre à 08:57

        Mais un plaisir partagé Yolande ! Je vois... oui, la vie du mineur en général, dans le sud de mon plat pays, pas donné pour un p'tit gagne-pain dangereux !!! Bises jill

    23
    Jeudi 16 Septembre à 08:28

    Merci Jill pour ce partage en C'hti  ......je connais très peu ta région , j'ai juste passé la frontière et ai été confronté au problème de la langue ..

    Bises et bonne journée

      • Jeudi 16 Septembre à 08:56

        Mais de rien Canelle... Si le patois se perd avec les nouvelles générations et l'école ne l'apprend plus, reste les anciens pour le parler encore... et puis avec accent du Nord hein.... bises jill

    22
    Eglantine Lils
    Jeudi 16 Septembre à 08:27
    Eglantine Lils

    on arrive à lire, peut-être pas mot à mot mais assez pour en garder le sens. Les terrils ...c'est curieux comme on oubli certains mots dans le temps ...il y a longtemps que je n'ai plus rien lu les concernant! meme les thèmes de lecture change.....

    bises

      • Jeudi 16 Septembre à 08:55

        wink2 oui, je n'ai pas mis de traduction car ce poème me semblait fort accessible de lecture...  bises jill

    21
    Jeudi 16 Septembre à 07:04

    Beau poème 

    le Nord 

    Merci 

    LOrsque j'allais en vacances dans le Nord  ma belle soeur me parlait en flamand , c'était trop drôle , j'en ai gardé qq mots 

    Bises 

      • Jeudi 16 Septembre à 07:17

        Merci Rose... nous sommes un pays divisé en trois régions, avec son français, son flamand et son allemand... donc du choix côté langue winktongue Ca ne pose pas trop de problème sauf pour les politiciens bien sûr !!! Bises

    20
    Jeudi 16 Septembre à 07:01

    Coucou Jill.

    Tu nous a déniché un très beau poème en ch'ti, et au fil de cette lecture, on comprend bien l'amour de cet institueur pour ces terrils devenus verts puisque cette activité minière a cessé dans cette région. Je connais le musée du centre minier situé dans la fosse Delloye à Lewarde, et je recommande cette visite, c'est franchement très intéressant.

    Bises et bon jeudi - Zaza - https://zazarambette.fr

      • Jeudi 16 Septembre à 07:15

        Salut Zaza... Comme je suis picarde à votre frontière Nord il s'est imposé à moi... merci pour ton commentaire et l'info jointe... Bises jill et de même !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :