• La rentrée littéraire pour MiletUne...

    « Le mari de mon père » par Sherazade de MILETUNE

    Quatrième de couverture

     

     

    Homosexualité refoulée dans un milieu bourgeois catholique, chose très mal vue pour un mâle, mon père, gay, pas de gaieté de coeur, dû épouser une fille de bonne famille à qui il cacha (et les siens) bien son « je » double.

    Il en eut deux garçons et une fille, moi, Anne-Lison-Béatrice.

    Le mensonge comme le vernis est une chemise pas de la bonne taille qui finit par craquer un jour...

    Divorce et concubinage avec l'homme de sa vie !

    Le mari de mon père, un p'tit abbé de campagne, défroqué, l'avait attendu comme on attend le messie, avec patience et croyance.

    Un bon ami d'enfance qui entra dans les ordres faute de mieux avec mon géniteur.

    Une fois en ménage ils tinrent une galerie de peintres androphiles.

    Pas que coiffeur et couturier !

    Je disais père à l'un et mon père à l'autre...

    Quant à mère, après aveux et abandon, un coup dur, elle tenait à l'oeil ses fils, sans penser que moi, sa fille...

     

    jill bill

     

     

    « Les codes du loup-garou » par Sherazade de MiLETUNE

    Quatrième de couverture

     

     

    Gare au loup-garou, ce lycanthrope a sa vie, ses règles, son évangile, sa loi, ses codes, bien à lui, la nuit... !

    Légende ou folklore, croyez-vous... Non, il existe bel et bien cet homme qui se transforme hideusement suite à une malédiction inconnue, sous la lune pleine, féroce mangeur cannibale, dissimulé au bois.

    Le mien, oui, le mien, était apprivoisé, ne dévorait que les pâtisseries, certes à base de sang, que je faisais croire, les fruits rouges salés en donnant l'illusion.

    Voici mon, son histoire, ayant réussi a en changer les codes, pas sans mal, aïe, j'y ai laissé un bras. Pour le village un bête accident de chasse, on m'appelle depuis le manchot…

      

    jill bill

     

     

    «La haine d'un stagiaire » par Sherazade de MILETUNE

    Quatrième de couverture

     

     

    Embauché à l'essai dans une usine de papier hygiénique tendance parfumé, le nouvel arrivant, Laurel, son air pas hardi, est abusé par sa hiérarchie qui le surnomme, tel chaque nouveau arrivant dans la firme Pique, p'tit trou duc, servant de bonniche, ce qui irrite et en chasse plus d'un, qui se tire !
    Maudite tasse en porcelaine blanche à remplir selon leur bon plaisir...
    A la place de la cuillère il touillerait bien dedans avec un goupillon...
    Mot de Cambronne ! Las, au bout du rouleau un matin, que faire...
    Trouver un cabinet d'avocat, non, dans son p'tit coin, en faux cul, il déroule un plan le p'tit canard noir...

      

    jill bill

     

     

    « Le soir de l'immonde » par Sherazade de MILETUNE

    Quatrième de couverture

     

     

     

    Elle s'appelait Sabine, marie couche-toi-là, et fut enlevée par un justicier de la pureté morale, un autre Jack l'éventreur, un client d'apparence comme les autres et sans méfiance se laissa payer pour la chose, un soir de tapin sur le trottoir...

    A l'appel il manquait Julie la rousse, l'italienne posée, dite Mona Lisa, et puis la Madeleine dite Madelon, la préférée des militaires.

    Qu'importe ses peurs, faut que l'argent rentre, si j'ose dire, le souteneur y veille !

    Il se racontait que la Sabine avait dû subir le même sort, égorgée, étripée, démembrée, quelque part en forêt du Massacre, cet endroit aussi sombre que derrière les yeux clos d'une morte...

     

    jill bill 

     

     

    "Le dortoir des infidèles" par Sherazade de MILETUNE

    Quatrième de couverture

     

     

    Un pensionnat en ruines, ses vieux fantômes, fidèles à l'endroit envers leur dortoir, celui des pubères infidèles, qui retournaient leur veste, changeant comme la lune, punissable !!

    Comme on enfermait les jeunes filles mères, loin de la vue du quand dira t-on...

    Des infidèles placés, détenus, dressés à êtres fidèles, à garder la veste, avec des façons d'Auberge Rouge, couic, si récalcitrants...

    Aux familles on servait alors la fugue !

    Un seul survivant, un seul, pour en témoigner, Désiré Lambru, concierge de l'innommable...

     

     jill bill

     

     

    "Le cantique des malades" par Sherazade de MILETUNE

    Quatrième de couverte

     

     

    Après-midi à la flûte et coupe de champagne...

    La marquise de la Pompe à Bras est soi-disant souffrante, soit, elle garde la chambre, pas la robe, et le médecin faussement solennel qui va avec !

    Il s'en donne du mâle pour soigner sa solitude, son mari de marquis trop à faire en parties de chasse, les fesses en selle, il n'a d'yeux que pour d'autres biches...

    L'occasion fait les larrons, en foire, marquise et médecin s'en donnent à corps joie ! Croquent la pomme d'amour...

    Et si soudain un «Ciel, mon mari !!» la tenture sert de placard et la marquise se remet à lire, un cantique au lit, faussement sainte-nitouche...

    Mais un soir la chose se découvre, tout à la chose, les amants vont subir un châtiment digne des enfers, d'un Barbe Bleue parbleu...

     

     

    jill bill  winktongue

     

      La rentrée littéraire façon MiletUne...

     Pour l'Atelier d'Ecriture MiletUne

    La rentrée littéraire, à nous d'écrire le quatrième de couverture

    Choix parmi ces livres...

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    24
    Lundi 24 Septembre à 12:32

    Maintenant que tu as composé les 4e, tu n'as plus qu'à les écrire, tu le pourrais. :)

    23
    Samedi 22 Septembre à 22:55

    Bonsoir Ma Grande

    Je vais pas le cacher et encore moins l'exprimer avec retenue

    "- Mais putain ta bouffée quoi ? " oh

    Tu m'épate, tu m'épate tu m'épate

    Désolé de la vulgarité mais je me demande si t'es humaine ^^

    Passe Une Excellente Soirée Ma princesse 

    Et une petite bise pour me faire pardonner 

      • Dimanche 23 Septembre à 00:04

        Bonsoir "Nut"... Non pas de secret, pas de formule magique, pas de nègre, rien que l'amour des mots... Merci mon p'tit, bonne nuit, signé princesse JBise kiss

    22
    Samedi 22 Septembre à 22:17
    Véronique S.

    Un prix littéraire devrait porter ton nom Jill !

    C'est tout simplement divin .

    Tu es talentueuse .

    Bonne fin de semaine .

    Un peu absente mais toujours un peu présente également wink2

    Bises de Véro

     

      • Dimanche 23 Septembre à 00:02

        oops c'est trop gentil ça... !!!  Merci pour ta visite alors, bises, JB

    21
    Samedi 22 Septembre à 21:49

    Vous me faites plaisir chère Madame Jill Bill! Vous êtes comme Ariane! Elle écrivait, racontait, el vivait quoi! et n'était jamais en panne d'inspiration. Bonne soirée, Gisèle

      • Dimanche 23 Septembre à 00:00

        wink2 merci Gisèle... chacun/e son truc dans la vie, son violon d'Ingres... bises, jill

    20
    Samedi 22 Septembre à 17:21

     eh bien bravo  j ai adoré ..

     tu n est pas en panne d 'inspiration çà fait plaisir à lire 

     

     le dortoir des infidéles 

     et  le mari de mon Pére   GRANDIOSE   MERCI 

    kénavo Jill

     

     

      • Samedi 22 Septembre à 19:59

        Merci pour votre passage du jour, un billet un peu long... mais j'ai aimé le faire... bonne soirée mes gens, bises, JB

    19
    Samedi 22 Septembre à 14:32
    Renee

    Tu n'est pas en panne d'inspiration!!!! Bravo défi bien bien relevé. Bisous doux weekend

    18
    Samedi 22 Septembre à 14:21

    Bravo Jill pour ces quatrièmes de couverture pleines d'humour , une rentrée littéraire qui ne manque pas de piquant , j'adore 

    Bises  

    17
    Samedi 22 Septembre à 14:13
    Nina Padilha

    Comme l'état de mes yeux est pitoyable.
    Tant de choses à lire...

    16
    Samedi 22 Septembre à 13:21

    beaucoup d'humour, dans tes 4ème de couverture....

    bisous

    françoise80

    15
    Samedi 22 Septembre à 11:13
    renejeanine

    bravo pour ces romans de rentrée littéraire , j'adore le quatrième de couverture, et "le mari de mon père", bravo  pour cette narration pleine d'humour , bon weekend chère Jill, bisous 

    14
    Samedi 22 Septembre à 10:41

    Bonjour Jill, il va falloir que je me remette aux exercices lol

    Bravo pour ton talent!

    bise

    13
    Samedi 22 Septembre à 10:12

    Excellents, Jill, un grand bravo ! J'ai toujours dit que tu devrais plus écrire en prose smile ! Pour les 4e de couv', bizarre bizarre en effet clown, mais on tient les 1e et c'est super ! Bizzz et bonne fin de semaine.

    12
    Samedi 22 Septembre à 09:54

    Bonjour Fabienne. Que de sombres histoires dans ces "romans" de la rentrée littéraire ! j'ai aimé tes jeux de mots et ton imagination débridée. Bonne journée et bisous

    11
    Samedi 22 Septembre à 09:02

    De belles quatrièmes de couverture Jill. Bravo d'avoir fait parler cette femme... !

    Bises et bon weekend

    10
    Samedi 22 Septembre à 08:47

    Je viens te souhaiter un bon , doux et chaud week end

    9
    Samedi 22 Septembre à 07:49
    loulou le filou

    Oui, c'est moi loulou-garou !

    8
    Samedi 22 Septembre à 07:26

    Oh mais tu nous en dis des choses ce matin moi qui revient de......... enfin pas trop loin !

    Merci de ta venue sur mes pas pendant mon absence , je vais mieux, je vais revenir doucement visiter mes plus fidèles 

    Bisous 

      • Samedi 22 Septembre à 19:59

        Eh oui... porte-toi bien Rose, surtout ! Bises

    7
    Samedi 22 Septembre à 02:42
    colettedc

    Oh ! Jill, tu es bonne en pas pour rire, d'avoir réussi cela comme ça ! Ouf ! Bravo et bon week-end ! Bises♥

    6
    Samedi 22 Septembre à 01:10

    Eh bien me voilà toute chose à lire tes "quatrième de couverture" car ton talent et ton humour sont grands. Bel hommage à cette femme qui écrit. Bravo Jill. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :