• Silas, ainsi soit-il...

    Silas, ainsi soit-il...

    Pour la communauté la cour de récré de JB

    Ma participation

     

     

    Silas, ainsi soit-il...

     

     

    Silas est si las

    Si las

    Presque centenaire,

    Rêve ou galère...

    Silas est si las

    Si las

    De ce destin

    Long tel un jour sans pain

    Qu'il en vient à en implorer

    En secret

    La Mort

    Prisonnier dans un corps

    N'offrant que maux,

    Sans mots

    Plus d'envie

    Juste une envie

    Celle de partir

    Rejoindre là-haut sa Palmyre...

     

    Silas était si las

    Si las

    Que la Mort, sa bonne fortune

    En eut pitié, une nuit, sans lune,

    Sans témoin, son voeu

    A Dieu Silas, adieu...

     

     

    jill bill

     

    Silas, ainsi soit-il...
    thecatholiccatalogue.com

     

    Pour le mercredi 14-1-2018

    Le prénom suivant sera « Emy » (féminin)

     

    Que l'inspiration soit avec vous

    Et le plaisir de lire vos personnages avec nous.

     

    Bien cordialement de la part de m'dame JB

     

    Silas, ainsi soit-il...

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    34
    Jeudi 8 Février à 13:56
    francinea

    Bonjour, j'espère que ton époux va mieux, je te souhaite une bonne journée, bisous

    33
    Jeudi 8 Février à 12:43

                     Un bel âge pour passer au-delà mais sans souffrance c'est à souhaiter .

                   Bisous du cœur et pensées pour vous deux !

                  Nicole

    32
    Jeudi 8 Février à 10:49

    Il y en a qui sont fatigués de naissance, Silas a quand  même attendu presque 100 ans avant de fatiguer...

    Je suis contente que ton époux aille mieux, prends soin de lui... et de toi!

    Gros bisous

    Maryline

    31
    Mercredi 7 Février à 18:57

    MERCI la compagnie... à Emy si vous le voulez bien !!!

    PS: Oui monsieur se requinque, pas de souci, et ma foi quel soulagement...

    Je vous embrasse, m'dame JB

      • Vendredi 9 Février à 11:45

        Merci pour ces nouvelles de ton époux...

        Et merci aussi pour ce pauvre Silas. J'ai bien aimé que la mort soit pour lui une véritable délivrance.

        Passe une douce journée. Bisous.

    30
    Mercredi 7 Février à 18:37

    Oui, il arrive un moment où comme dit grand mamie.. On n'est plus de ce monde... 

    Bises 

    29
    Mercredi 7 Février à 18:13

    A bientôt Silas, enfin pas trop vite

    28
    Mercredi 7 Février à 17:10

    Lorsqu'arrive  la fin de vie, qu'elle ne traine pas trop. Encore faut-il que les proches acceptent.

    Un très beau texte Jill.

    Est-il sage Monsieur ?

    Bises4?

    27
    Mercredi 7 Février à 16:01
    colettedc

    Alors, adieu Silas, ta vie est faite ici-bas, à ce que je vois et lis. Sois heureux ! Bonne poursuite de ce mercredi Jill ! Bises♥ et à Emy !

    26
    Mercredi 7 Février à 14:41
    Renée

    émouvante cette photo on dirait une vieille Grecque sur le pas de sa porte........triste mais beau texte. Bisouss Comment va ton époux?

    25
    Mercredi 7 Février à 14:23

    Oups! un peu triste .... jolie la photo avec les mains .smile

    Bisousssssssss smile

    24
    Mercredi 7 Février à 14:17

    Si la, si las... et y ajouter une photo qui donne la chair de poule... ah non! je ne regrette pas d'être venue!

    Bonne journrée,

    Gisèle

    23
    Mercredi 7 Février à 14:12

    Une valse à cent ans, ça s'entend, c'est beaucoup moins charmant....

    Sentant que la mort s'amène....amen...

    Câlinsss!!!

    22
    Mercredi 7 Février à 14:08

    Triste poeme - cela me fait penser à ma belle soeur  qui nous a quittés en décembre - Bisous

    21
    Mercredi 7 Février à 13:46

    Paix à l'âme de Silas, qui ne fera pas sa rentrée à la cour de récré. Bisous

    20
    Mercredi 7 Février à 13:29

    Il y a ceux qui partent trop tôt et ceux qui n'attendent plus que cela, les deux sont tristes...

    19
    Mercredi 7 Février à 13:27

    Tristement beau ton poème Jill , contente de te lire  ce matin 

    J'espère que tout va mieux pour ton mari 

    Bonne journée 

    Bisous 

    18
    Mercredi 7 Février à 13:12
    Marité

    Aucun commentaire à ajouter... le prénom parle de lui-même...
    GROS BECS m'tiote Jill !

    17
    Mercredi 7 Février à 12:51
    Tristement beau. Bisous
    16
    Mercredi 7 Février à 11:50

    J'avais la même idée de jouer sur la lassitude mais je n'ai pas votre talent... Je me demande si j'ai bien ma place dans votre cour de récré ?

      • Mercredi 7 Février à 18:56

        Bonsoir Vagamonde... la cour de récré est ouverte à tous, pas d'élite, oui vous avez votre place parmi nous yes

    15
    Mercredi 7 Février à 11:14

      coucou Jill 

     Silas  ..de  tout surement 

      kénavo Jill 

     bises 

    14
    Mercredi 7 Février à 11:14

    Bonjour Jill,

    Toujour l'esprit alerte et inspiré .  Hélas, je pense que ton poème reflète l'état d'esprit de bien des gens gravements malades ou extrêmement agés et brisés par la vie.

    J'espère que ton mari va mieux.

    Je t'embrasse

    et à bientôt

    13
    Mercredi 7 Février à 10:42

    Coucou Jill... quel plaisir de te lire et merci d'être passée nous voir alors que l'on te sait hyper occupée... Un joli texte, c'est triste oui, mais c'est beau. Bonne journée. Bises

    12
    Mercredi 7 Février à 10:41
    kprice

    Coucou Tite Jill ...

    Le vœu de beaucoup d'aïeux ... faire le dernier voyage.

    Ton texte reflète bien cet état d'esprit ... faut dire que Silas presque centenaire, a bien vécu.

    Bisous Tite Jill ... en pensée avec toi !

    11
    Mercredi 7 Février à 10:40

    Que dire de plus. La mort que l'on attend et qui se rapproche inéluctablement sans laisser à la vie de quoi vivre plutôt qu'attendre. Un texte profond qui fait écho au mouvement chez nous du personnel des Ephad de la semaine dernière. Terrible, vraiment.

    J'espère que cela va mieux chez toi. Je sais qu'une pneumonie se soigne sur la durée et qu'il faut un bon mois avant de se sentir moins fatigué. bises

    10
    Mercredi 7 Février à 10:02

    Coucou Jill,

    Heureuse de te lire, même si le ton de ton poème pour Silas n'est pas très gai. De gros bisous ma grande

    9
    Mercredi 7 Février à 09:57
    Josette

    Ton poème me donne des frissons jill

    Je t'embrasse, merci d'être passée

    8
    Mercredi 7 Février à 09:31
    Séverine

    Las aussi chez toi ? Et la neige n'arrange rien. Bon je me suis aperçue que je me suis mélangée les pinceaux entre filles et gars... pas grave, n'est-ce pas ? J'espère que tout va mieux chez toi.

    7
    Mercredi 7 Février à 09:24

    Ton texte est poignant

    De vérités ...il est criant 

    Merci à toi , j'ai eu plaisir à te lire 

    Bonne journée autant que faire se peut 

    Bises 

     

    6
    laura
    Mercredi 7 Février à 09:20
    5
    Mercredi 7 Février à 09:18

    Bonjour Jill 

    Silas ..un prenom qui n'apporte pas beaucoup de joie sur la blogosphère ce matin ..

    Un prenom lourd à porter sans doute 

    Bises et bonne journée

    4
    Mercredi 7 Février à 09:15

    Pauvre Silas,il doit être bien vieux pour espérer la mort.J'ai remarqué que les personnes âgées  n'ont plus peur de mourir et attendent la mort comme une délivrance.

    J'espère que cela ira mieux pour ton mari.Bon courage .Bisous

    3
    Mercredi 7 Février à 09:15
    LADY MARIANNE

    si las  à espérer l'au delà ! triste mais c'est logique---
    des mains qui ont une vie riche en émotions de toutes sortes-
    bisous et bon mercredi-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :