• Le rebelle à la moto...



    Pour l'Atelier d'Ecriture de Ghislaine

    Un texte avec 8 mots en imposé

    « Bout, place, jeune, pseudo,

    sacré, numéro, présent, regard »

    Ou avec au moins 5 mots contenant « ange »

     

     

    Le rebelle à la moto...

     

     

    Le p'tit ami de la jeune Nina

    Tatoué sur les deux bras

    Porte à présent des culottes, des bottes de moto
    Un blouson de cuir ébène avec une tête de mort sur le dos,
    Son bolide qui part comme un boulet de canon
    Sème la terreur dans toute la région... !

    Sur la place publique et son église

    Il a tout d'un démon plus que d'un ange

    Ne travaille pas... Alors il dérange

    Les saintes familles, qui un regard noir s'autorisent...

     

    Un sacré numéro ce coco-là

    Que rien ne change

    Ni les mots ni les prières de Nina

    N'ont d'effet, ses phalanges

    Serrées sur le guidon de son engin...

    Un jour on retrouvera des bouts de lui

    Après train

    Et à Dieu l'homme à la Triumph pardi !

     

    En restera un pseudo, une bonne amie en pleurs

    Mais pour l'heure

    Il en mange du bitume

    Des clopes il en allume

    Rebelle à rentrer dans le rang

    Des bons garçons à papa, maman...

     

     

    jill bill sarcastic

     

     

    Le rebelle à la moto...

     lebabi.net

     (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    25 commentaires
  • Nuages fantaisie...

     

    Pour plume de poète chez Evy

    Un texte sur le thème « Les nuages »

    Avec dix mots en imposé

    « Espace, gonflé, voile, bercés, mirage

    ciel, escadrille, reflet, hasard, naviguer »

     

     

     

    Nuages fantaisie...

     

     

    Quand l'espace du ciel rejoue la préhistoire

    Rempli de monstres, gris ou blanc comme neige,

    Escadrille naviguant en cortège

    Sur une même trajectoire

    Troupeau poussé, bercé par une brise d'été

    Tel un mirage ma foi

    Bouche bée

    Petit frère les pointe du doigt...

     

    Nuages cirque sans chapiteau

    Drôles, facétieux,

    Lui et moi regardons leur reflet dans l'eau,

    Ces flaques d'orage à la queue leu leu...

     

    Ca se rentre dedans, change de forme, oh,

    Gonflés !

    Vers quelle lointaine contrée

    Le hasard les emmène t'il, faire leur show... sarcastic

     

    Si une coquille à voiles nous avions 

    Oui on les suivrait sur les mers

    Sans rien en dire aux adultes, terre à terre,

    Distributeurs de punitions !

       
     

     

    jill bill wink2

     

    Nuages fantaisie...

    pxhere.com 

     (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    35 commentaires
  • Du Martin à caser...

    Lettres pour un mot mystère n°36

    Chez Lilousoleil 

    Règlement à voir chez elle ICI

    AEEEIDGLLMS = Demisellage

    (Nom qu’on donnait, dans l’ancienne coutume, au célibat.)

     

     

    Du Martin à caser...

     

     

    La nouvelle génération...

    Des enfants sans ailes

    Voilà comment qui ont été fabriqués

    M'sieur l'curé ! Des Tanguy...

    L'église ne va jamais les marier !

    Même pas bon à faire de la nonnette ou du moine,

    Pardon m'sieur l'curé

    J'dis pas ça pour vous hein, il en faut... !

     

    Faut-il encore avoir la vocation

    Madame Comdélapins !

    Célibataire ou en couple

    Chacun son idéal, voire son âme soeur...

    A propos votre « petit » dernier

    Le numéro 10, Martin, toujours à vos crochets.... !?

     

    Oh lui c'est un âne...

    Seule une fille laide en voudrait !

    A mon avis on va se le garder en demisellage...

     

    Je cherche un « enfant » de choeur

    Pour les funérailles du samedi...

     

    Martin !!!! Il est lent comme un diesel

    Traîne la semelle, langue dehors ;

    Voyez l'image !!

    M'sieur l'curé, vous n'y pensez pas !?

     

    Si si au contraire...

    Attitude parfaite pour des obsèques ! 

     

    Ma bonne, mademoiselle Boudin de Liège,

    L'aidera à se déshabiller et s'habiller

    A la sacristie, comme une mère...

     

    J'aimerais plutôt comme une... femme légère, au confessionnal !

     

    Ô madame Comdélapins !!!

     

     

     jill bill shocked

     

     

    Du Martin à caser...

     dsrf.org

    (Article programmé)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    31 commentaires
  • La fille à papa...

     

    Si j'avais encore huit ans

    Je vous aurais parlé marchand de sable

    Celui qui passe vous endormir,

    Quand le ciel n'est plus saphir...

     

    Bonne nuit les petits

    Faites de beaux rêves...

     

    J'ai perdu cet âge

    Charmant, innocent encore

    Où l'on s'assoupit sans souci

    Dans une chambre à son image...

     

    Papier-peint, peluches, jouets

    Son joli monde de môme...

     

    Poussières d'étoiles une nuit d'été

    Sur la mer vaguement mouvante,

    Je ne dors pas...

     

    Je pense à elle, qui m'a quitté,

    Nos amours n'étaient pas de solides rochers

    Ils furent comme de la craie

    Qu'un coup de frotteur efface...

     

    Elle aimait la poussière d'or

    Sous ses pas, notre chemin,

    A la façon d'un crépuscule d'exception,

    Mais je ne suis pas un prince, un magicien...

     

     

     

    jill bill sarcastic

     

     

    La fille à papa...

     image Rob Dickinson

     

    Pour l'Atelier d'écriture Mil et Une

    Un texte à partir d'une illustration en imposé

    Mot facultatif

    (Article programmé)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    18 commentaires
  • Comme un orage...

    Pour Plume de Poète chez Evy

    Un texte avec 10 mots en imposé

    « Temps, lampe, fenêtre, arbre, lourd, bruit

    rue, instant, peur, entendre »

    Sur le thème : « L'orage »

     

     

    Comme un orage...

     

     

    Une dispute comme un orage

    Qui soudainement se fait entendre

    Un soir, lampe allumée,

    La peur de l'enfant

    Face au bruit,

    Porte qui claque

    Eclat de voix, la casse,

    Qui traverse la fenêtre

    La rue qui se retourne...

    La main qui frappe, lourde,

    Les pleurs,

    Un sale temps qui revient

    Quand l'homme rentre ivre

    Après s'être soulagé contre un arbre...

     

    Un instant tel un orage, noir,

    Qui déchire un ciel de vie ordinaire,

    Laisse des traces,

    S'oublie,

    Jusqu'aux prochaines foudres humaines...

     

     

    jill bill sarcastic

     

    Comme un orage...

     (Article programmé)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    33 commentaires