• Périss au logis...

    Pour le petit jeu de lettres du dimanche chez Marianne
    Voir le règlement chez elle ICI

     

    EEIIOUGLPRSS = Périssologie

     

     

    Périss au logis...

     

     

    Avoir un Périss au logis
    Tout un programme...
    D'ailleurs on le nomme périssologie !
    Logique... Quel éloge en faire !?
    Envie de le mettre en solo dans l'isoloir parfois
    Surtout particulièrement
    Quand il est imbibé comme une éponge qu'a bu !
    Même la pieuse église n'en a cure
    Comme religieux curé !
    Il reste au coin du poêle à feu la journée
    Dans l'hiver à igloo de glace
    Va pas se les geler à refroidir dehors
    Y repose comme un loir qui dort
    Boit et pisse
    Mange tel un monstrueux ogre
    S'épile les poils le poilu
    Pour tuer l'horloge des heures...
    Les soirs dans ses soirées
    Son unique loisir de passe-temps
    Par la fenêtre de la vitre
    Donner la frousse de peur au sale gosse
    De la grosse obèse de Perle
    La femme du bijoutier de joaillier
    Quand il rentre chez lui à sa maison,
    Sosie craché du fiston de la famille Adams !

    Même son langage a déteint sur nous...


    Vivement le printemps du renouveau
    Qu'à l'aire du champ on le remette
    Comme homme de paille, épouvantail,
    A faire marrer de rire les corbeaux, eux !

     

     

    jill bill yes

     

    Périss au logis...
    barrobjectif

    Yahoo!

    58 commentaires
  •  Il était une fois 14-18...

    Il était une fois 14-18...

     

    Non, mille fois non,
    Plus de sacrifiés sur l'autel de la guerre
    Non à la mort sur un champ de bataille
    Ou en revenir gueule cassée, de cauchemars habité,
    Dans sa chair meurtri, dans son esprit hanté
    D'avoir vécu l'infâme sous la mitraille
    Les coups de tonnerre
    Sortis du gosier des canons...

     

    Non, mille fois non,
    Plus de déclaration de guerre
    Nos champs aux sillons rouge grenat
    Nos pères, nos frères, nos maris, nos fils
    Enrôlés pour le suprême sacrifice,
    Seule la Paix mérite notre combat
    Adieu croix blanches en parterre
    Pour qui résonne encore le clairon...

     

    jill bill

    Yahoo!

    48 commentaires
  •  

    Chacun ses goûts...

    Pour le Nid des Mots chez ABC
    Thème de novembre  « Caramels mous »

     

     

    Chacun ses goûts...

     

    Caramels mous
    N'aiment pas travailler dur
    Ils se la coulent douce
    En bouche...

     

    Annie préfère ses sucettes, érotique
    L'américain son chewing-gum, ruminant
    Le belge son chocolat, no comment glasses
    Le ch'ti son Carambar, sans blague...


    Le breton aime son bonbon mou
    Bon, chacun ses goûts !

     

     

    jill bill yes

     

     

    Chacun ses goûts...

    Yahoo!

    44 commentaires
  •  Ca tramait dans sa tête...

    Ca tramait dans sa tête...

     

    Déterminée, minée par la ville et ses ors artificiels, grillagée, Amarande partit, en pèlerine, adieu bâton dans les roues, sans regret, cent sous en poche, un matin, sur la route,

    ses chemins de terre, de pierraille, le rose au coeur, légère, libre comme l'animal sauvage...

    Envie d'ailleurs, besoin de douces heures.

    Tomber en amour un beau jour pour un endroit, en vert, garder des oies, des chèvres, épouser un berger charmant, si bon prince...

    Elle fit des rencontres comme dans les contes,

    de bonnes et de mauvaises, désintéressées, intéressées...

    Elle dormit parfois chez les premiers, fuyant les seconds.

    Elle coucha aussi à la belle étoile, dans le froid, comme un chien galeux et de mauvais poil qu'on frappe de la botte, mais gardant au chaud son idéal...

     

    Une terre et son eau vive, de rouges pommiers, un toit en ardoises étain, éteinte sa vie d'hier pour retisser une existence neuve comme l'enfant qui vient de naître, point par point...

     

     

    jill bill yes

     

    Ca tramait dans sa tête...
    Illustration en imposé, sur une broderie de Jamadrou

     

    Pour l'Herbier de Poésie
    Piloté par Adamante

    Yahoo!

    48 commentaires
  •  Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...

     Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...
    Slide Player

    Un onze novembre
    dans un wagon-restaurant
    Restaurer la paix

     

    La fin des combats
    canon muet cloche sonore
    Faim de revivre

     

    Le feu cesse enfin
    entre morts et survivants
    Retrouver son âtre

     

    A perdre la tête
    sur le front de la mitraille
    Salut Armistice

     

    Des restes d'homme
    tombé pour la mère patrie
    Soldat Inconnu

     

    Sonnez clairons
    pour ne pas nous endormir
    Monument aux morts

     

    Sur les cendres
    faire renaître l'allégresse
    Adieu vaches maigres

     

    Tranche de cauchemar
    servie de jour comme de nuit
    Vie de la tranchée

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...
    Louisette blogs Porte de Menin à Ypres

     Sonnerie aux morts
    chaque jour que Dieu fait
    Porte de Menin

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...

    Plugstreet Memory
    terre et sang de nos grands-pères
    Anciens combattant
    s

     (J'y ai fait don des médailles honorifiques du mien)

     

    Le coucou du vendredi, haïku, senryû, le 11 novembre...

     

    jill bill sarcastic

    Yahoo!

    57 commentaires